Lutte contre le travail des enfants

La contribution des élus locaux sollicitée

A l’occasion de la commémoration de la Journée mondiale de lutte contre le travail des enfants, édition 2019, la direction régionale du travail et de la protection sociale de la Boucle du Mouhoun, a organisé, le mercredi 12 juin 2019 à Dédougou, un atelier de formation  des conseillers municipaux sur le travail des enfants. Cet atelier est le clou d’une série d’activités organisées à l’occasion de cette Journée.

 

Chaque 12 juin, le monde du travail marque une halte pour réfléchir sur le travail des enfants dans le monde, et ce depuis 2002. Une Journée voulue par l’Organisation internationale du travail (OIT) afin d’interpeller les gouvernements, les organisations de travailleurs et employeurs, la société civile ainsi que les millions de personnes à travers le monde de mettre en évidence la situation des enfants qui travaillent et réfléchir sur le phénomène. La tradition a été respectée cette année à travers la commémoration de la Journée, sous le thème : « La seule chose qu’un enfant devrait faire travailler est son imagination ». Un thème, selon le directeur régional du travail et de la protection sociale de la Boucle du Mouhoun, Moussa Traoré, qui appelle la communauté internationale à mettre un accent particulier sur l’importance d’une éducation de qualité des enfants, une application effective de la législation en matière du travail des enfants ainsi qu’une bonne politique de protection sociale et du marché de travail qui encourage le travail décent pour les adultes  et les jeunes en âge de travailler, pour lutter contre le travail des enfants. Dans la Boucle du Mouhoun, une série d’activités de sensibilisation dans certaines provinces de la région ont agrémenté l’édition 2019 de la commémoration de la Journée internationale de lutte contre le travail des enfants. Le clou de ces activités a été la session de formation des conseillers municipaux sur le travail des enfants, le 12 juin 2019 à Dédougou.

L’objectif de cette session de formation, selon les organisateurs, est d’attirer l’attention des conseiller municipaux sur la nécessité d’éliminer le travail des enfants  et ses pires formes afin qu’ils intègrent la lutte contre ce fléau dans leurs plans communaux de développement. Pour le secrétaire général de la province du Mouhoun, Batio David Bazongo, représentant le haut-commissaire à cette session, la problématique des pires formes de travail des enfants connait une évolution inquiétante dans la région de la Boucle du Mouhoun. Et pour causes, poursuit le représentant du haut-commissaire, la prolifération des sites d’orpaillage, la persistance du travail des enfants dans les champs de coton et dans les plaines rizicoles, l’exploitation des enfants dans des activités de survie comme la mendicité, la vente d’articles divers à des heures tardives et dans des lieux interdits aux enfants et l’exploitation des filles domestiques.

Face à ces réalités qui plongent les enfants dans une situation de précarité et de grande vulnérabilité, il faut reconnaitre que la lutte contre le travail des enfants bénéficie de nos jours d’un environnement juridique et institutionnel assez favorable caractérisé par un ensemble de mesures prises par le Burkina Faso dont la dernière est la stratégie nationale de lutte contre les pires formes de travail des enfants sur la période 2019-2020, a rappelé le secrétaire général de la province du Mouhoun. Il a outre loué l’initiative de la direction régionale du travail de la Boucle du Mouhoun de commémorer cette Journée à travers une formation au profit de 30 conseillers municipaux sur le travail des enfants, afin qu’ils intègrent la lutte contre ce fléau dans leurs plans communaux de développement. Au cours de la session, les conseillers municipaux ont eu droits à des communications devant leur permettre de prendre en compte le travail des enfants et de s’engager pour faire de cette lutte une réalité dans leurs collectivités.

 

Stanislas BADO

                                                                                AIB/ Mouhoun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here