La direction générale des impôts a lancé, le lundi 10 juin 2019 à Bobo-Dioulasso, les nouvelles fonctionnalités du portail « eSintax » dans la région des Hauts-Bassins. Le lancement a été suivi d’une session de formation à l’exploitation dudit portail au profit des contribuables de la direction des moyennes entreprises des Hauts-Bassins et de la direction des grandes entreprises domiciliés à Bobo-Dioulasso.  

 Après Ouagadougou, le mardi 28 mai 2019, la direction générale des impôts (DGI) s’est déportée, le lundi 10 juin 2019 à Bobo-Dioulasso, pour lancer les nouvelles fonctionnalités du portail « eSintax » dans la région des Hauts-Bassins. Il s’agit de la demande et délivrance des attestations de situation fiscale en ligne, de la demande et délivrance des certificats de chiffre d’affaires en ligne, de la consultation de l’ensemble des arriérés fiscaux et la vérification de l’authenticité de documents délivrés en ligne.

A cela s’ajoutent, la demande de fiches de décompte fiscal en ligne, le paiement des impôts et taxes par les sociétés de téléphonie mobile, le paiement des impôts et taxes en espèces dans les guichets des banques, les demandes de remboursement de crédit TVA en ligne. Ces nouveaux services seront accessibles à tous les adhérents de la plateforme à partir de la fin du mois de juin 2019, a fait savoir le directeur des grandes entreprises du Burkina Faso, Innocents Ouédraogo, représentant le directeur général des impôts.

La DGI, selon M. Ouédraogo, est dans une dynamique de transformation digitale afin d’offrir aux contribuables des services « novateurs, simples, sécurisés, adaptés aux évolutions technologiques actuelles et surtout aux besoins fondamentaux » des entreprises de toutes tailles, des microentreprises aux plus grandes. Avec la plateforme « eSyntax », a-t-il affirmé, les goulots d’étranglement au sein de l’administration sont levés. « Les contribuables n’ont plus l’obligation de se déplacer au niveau de la DGI pour procéder aux déclarations, aux paiements des impôts… », a insisté Innocents Ouédraogo, soulignant que la plateforme permettra aux contribuables d’éviter de nombreux déplacements.

La vitrine du service au contribuable

 Avant d’affirmer que le processus de digitalisation intégrale des procédures fiscales va se poursuivre dans les prochains mois avec l’implémentation des nouveaux services et actes. Cela, afin d’offrir un service de qualité aux usagers de l’administration, a-t-il soutenu.

Le portail « eSyntax » est aujourd’hui la vitrine du service au contribuable, foi de M. Ouédraogo. A titre illustratif, a-t-il relevé, plus de 1 100 contribuables réalisent leurs télé déclarations et télépaiements tous les mois sur la plateforme, plus de 20 000 télé déclarations effectuées, et plus de 3 200 ordres de ePaiement donnés, entre autres. Par la suite, le lancement de la plateforme a été suivi d’une session de formation pour une utilisation efficace du « eSyntax » au profit des contribuables de la direction des moyennes entreprises des Hauts-Bassins et de la direction des grandes entreprises domiciliés à Bobo-Dioulasso.

La formation se déroule, du lundi 10 au samedi 15 juin 2019. Le représentant du président de la chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, Sékou Haïdara, s’est réjoui de la mise en place des nouvelles fonctionnalités du portail « eSintax », qui, de son avis, permet d’éviter les pertes de temps « inutiles ». « Avant, pour payer les impôts, il y avait de longues files d’attente. Aujourd’hui, cela relève du passé », s’est réjoui Sékou Haïdara.

Boudayinga J-M THIENON

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here