Centre ouest

Ziro

Journée communale de redevabilité

Le conseil municipal de Sapouy rend compte de sa gestion aux populations

Sapouy (AIB) –  A la tête du conseil municipal de Sapouy depuis 2016, le maire Baoui Nama était face à la population le samedi 04 mai 2019. Rendre compte de sa gestion et écouter les préoccupations de ses administrés, était l’objectif de cette rencontre d’échanges qui a mobilisé un grand monde à la mairie de Sapouy.

Pour la première fois dans  son histoire, le conseil municipal de Sapouy a initié un espace de dialogue et d’interpellation citoyenne avec sa population. Rendue  possible grâce à l’appui de la coopération Suisse à travers le Labo-citoyenneté, cette journée communale de redevabilité, a été présidée par le haut-commissaire Boureima Tiendrébéogo en présence du chargé des programmes du Labo-citoyenneté, Dramane Sawadogo. Dans son mot introductif, le maire Baoui Nama a souligné que cet exercice vise une meilleure appropriation des enjeux du développement participatif et du suivi citoyen de l’action publique. Il a de prime à bord salué l’union, la collégialité et la parfaite cohésion au sien du conseil municipal.  A travers un exposé, Baoui Nama a présenté un bilan chiffré des réalisations du conseil municipal de 2016 à 2018 dans 11 domaines que sont : l’éducation, la santé, l’eau potable et l’assainissement, le sport et les loisirs, l’environnement, l’action sociale, le fonctionnement de l’administration communale, les formations. Ce faisant, un accent particulier a été mis dans le domaine de l’éducation avec la construction d’écoles, de salles de classes, de bibliothèques, de latrines, de forages et l’acquisition de fournitures scolaires, de vivres, de mobiliers. Plus de 540 millions ont été mobilisés à cet effet. Dans le secteur de la santé, c’est plus de 160 millions qui ont été injectés pour la construction de CSPS, de maternités, de pharmacies et l’entretien des produits ménagers. Environs, 22 millions ont été utilisés pour la réalisation et la réhabilitation des forages. La construction d’un plateau omnisport a été l’activité phare dans le volet sport et loisir. La réalisation d’un bosquet communal, la construction d’un magasin de stockage de beurre de karité, les formations en faveur des conseillers et du personnel d’administration et divers autres soutiens en faveur des personnes vulnérables, n’ont pas été en reste dans ses énumérations.  Il a aussi passé en revue l’état de fonctionnement des différents services de la mairie, leur dotation en fourniture de bureau et l’acquisition du matériel logistique. Le conseil municipal a mobilisé la  somme de 878 millions à travers les ressources transférées de l’Etat, le budget communal et les partenaires au développement pour la réalisation des activités suscitées, a fait savoir le maire. Baoui Nama a cependant regretté le faible recouvrement des recettes, l’incivisme fiscale, l’insuffisance du personnel dans l’administration communale, la lourdeur dans les passations des marchés. Comme perspectives, le conseil municipal compte construire une gare routière, des boutiques de rue, une auberge communale et acquérir un véhicule de service avec l’appui de ses partenaires que sont : le PIF, le PADEL et le PACT. Les différents intervenants à la tribune ont apprécié cette action du conseil municipal qui vise à les éclairer sur la gestion de leur cité. Jugeant le bilan des activités satisfaisant, ils ont cependant soulevé des préoccupations portant sur l’incivisme fiscal, les lotissements, la problématique de l’emplacement actuel du marché de Sapouy, l’insuffisance des caniveaux et de forages, l’impraticabilité de certaines pistes rurales en saison pluvieuse, le ramassage des agrégats dans la ville de Sapouy.

Dans un langage de vérité, Baoui Nama a démontré à la population ce qui est faisable avec les maigres ressources de la commune. L’évaluation du budget communal de 2016 à 2018, montre un faible taux de recouvrement (environs 50%). Pour lui, il est pratiquement impossible à la commune de réaliser à ses propres frais des pistes rurales, les caniveaux et le recrutement des agents de la police municipale. Sur l’incivisme fiscal, le maire promet mettre à jour un fichier fiscal afin de procéder à des interpellations. Il a soutenu avoir adressé un requête au ministre en charge de l’aménagement du territoire afin d’achever les lotissements des secteurs N°2, N°3, N°4. Le haut-commissaire Boureima Tiendrébéogo a félicité et encouragé le maire et son staff technique pour leur esprit de bonne pratique en matière de bonne gouvernance. Il les a  exhortés à poursuivre dans cette dynamique et à pérenniser cette journée de dialogue communal qui crée la communion autour des actions de développement.

Yassine SIENOU

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here