Journées parlementaires du renouveau démocratique

Les changements climatiques au cœur des débats

Le groupe parlementaire Renouveau démocratique a tenu ses premières journées de l’année en cours, le 6 avril 2019 à Bondokuy, dans la province du Mouhoun. Les échanges ont porté sur le thème « Développement du secteur agro-sylvo-pastoral face aux changements climatiques dans la région de la Boucle du Mouhoun ».

Pour leurs premières journées parlementaires de l’année 2019, les députés du groupe parlementaire Renouveau démocratique (RD) ont choisi de réfléchir avec les acteurs du monde rural sur les effets des changements climatiques, le samedi 06 avril 2019 à Bondokuy dans la province du Mouhoun. Sous le thème « Développement du secteur agro-sylvo-pastoral face aux changements climatiques dans la région de la Boucle du Mouhoun », ces journées ont permis aux élus nationaux de poser la problématique de ces changements climatiques qui sont de plus inquiétants pour la vie de l’homme. « Ensemble avec les acteurs du monde rural nous avons interrogé les politiques et les actions de l’Etat et des collectivités territoriales pour voir comment est-ce que ces politiques contribuent à l’organisation du secteur agro-sylvo pastoral pour une production et une consommation plus durable, et pour une émission gaz à effets de serre le moindre possible. C’est aussi l’occasion pour nous de conscientiser les populations sur ces changements climatiques qui impactent sur les saisons et nécessairement sur les productions agricoles et animales », a expliqué le premier vice-président du groupe parlementaire du Renouveau démocratique (RD), Odagou Goulla.

Une projection et des communications sur les changements climatiques ont permis aux participants de s’imprégner des réalités imposées par le bouleversement des climats. Le choix de Bondokuy dans la province du Mouhoun s’explique par le fait que le thème de ces journées ne pouvait trouver meilleur contexte que celui « de la Boucle du Mouhoun au regard de son potentiel et l’importance de sa production qui lui ont valu le surnom du grenier du Burkina Faso », a poursuivi l’honorable Odagou Goulla. La seconde raison, selon le vice-président du groupe parlementaire RD, est de soutenir leur consœur Kadidiatou Zongo, élue nationale de la Boucle du Mouhoun « engagée dans le groupe et pour le groupe ». Soucieuse du bien-être de ses électeurs, la députée Kadidiatou Zongo, en marge de ses journées parlementaires, a financé la délivrance de quatre-cent (400) cartes nationale d’identité burkinabè (CNIB) au profit des femmes de la commune hôte de ces premières journées parlementaires de 2019. « En tant que fille de la province du Mouhoun, et avec le soutien de mes collègues du groupe parlementaire renouveau démocratique, j’ai voulu faire d’une pierre deux coup en offrant, à la demande des femmes de cette commune rurale, 400 cartes nationales d’identité burkinabè. Une doléance que je trouve fondée au regard des difficultés qu’elles éprouvent pour se procurer cette pièce d’identité », a indiqué Kadidiatou Zongo. Des chaises et des marmites ont été également offertes aux femmes de l’église protestante de Bondokuy par l’honorable Kadidiatou Zongo.

Kamélé FAYAMA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here