Gnagna

Conflit meurtrier à Yirgou

Marche provinciale pour l’harmonie et la cohésion sociale au Faso

Bogandé, (AIB) – Les populations de la Gnagna, réunis autour du Mouvement Burkinabè des Droits de l’Homme et des Peuples section de Bogandé et du Réseau des Associations des Eleveurs de la Gnagna, ont exprimé leur ras-le-bol à travers une marche de protestation contre les tueries de Yirgou le samedi 9 février 2019, à Bogandé. Cette marche a connu la participation des chefs coutumiers des villages de Bogandé.

«Plus jamais ça! En avant pour la cohésion sociale; Justice pour les victimes de Yirgou» ce sont les slogans que l’on pouvait lire sur leurs pancartes. Les manifestants d’un jour ont sillonné les artères de la ville de Bogandé pour dénoncer, selon leur porte-parole Michel Haro, président de la sous-section provinciale du MBDHP/Gnagna, les assassinats survenus à Yirgou. En effet, ils interpellent  et réclament des autorités administratives, politiques, judiciaires et en charge de la sécurité, à assurer de manière effective et efficace la sécurité des personnes et de leurs biens sans aucune discrimination sur toute l’étendue du territoire national et de mener des investigations sérieuses pour l’aboutissement de la vérité et d’une justice équitable.

Les manifestants exigent également de la part du gouvernement une assistance nécessaire à l’égard des populations victimes, sur les plans: médical, social et psychologique dans le but de soulager leurs souffrances et leur apporte la solidarité de la nation entière. Ils souhaitent que tous les moyens et pouvoirs soient employés pour que plus jamais cela n’arrive sur le territoire burkinabé. «Cette situation aurait pu être circonscrite aux premières victimes si l’information avait été traité avec diligence et dans les règles qui conviennent en pareille circonstance» a martelé Michel Haro, avant d’exhorter les autorités à un traitement diligent des informations sensibles. Le haut-commissaire de la Gnagna, Laurent Bado, qui a reçu la déclaration des mains du porte-parole a félicité les manifestants pour cette marche pacifique en les rassurant que le message sera transmis à qui de droit. Par la suite, Il a invité les populations à se départir des stigmatisations ethniques et de cultiver la paix et la cohésion sociale.

Oyé Ardjima Yempabou TINDANO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here