Zoundwéogo

Education

Le musée national promeut les valeurs culturelles à Manga

Manga, (AIB) – Le musée national a organisé, le samedi 22 décembre 2018, un atelier d’éducation scolaire au profit des élèves des établissements de Manga dans la province du Zoundwéogo. La séance a été essentiellement  consacrée à la présentation du centre, des objets muséaux et une communication sur le civisme.

La sensibilisation du public à l’appropriation des valeurs culturelles des peuples du Burkina Faso est l’une des missions principales du musée national. Pour assurer pleinement ce rôle, l’équipe dirigeante a opté pour une campagne de communication à travers le pays. Le samedi 22 décembre 2018, elle était, de ce fait, à Manga dans la province du Zoundwéogo, pour s’entretenir avec les élèves des établissements de la ville.

Après un bref aperçu du musée national, un centre créé en 1962 et bâti sur un terrain de 29 hectares, quelques-uns des 12 000 objets culturels qui constituent sa collection actuelle ont été présentés au public scolaire. Il s’agit d’une calebasse, un tambour, une lampe traditionnelle, une canne de chef, des statuettes en bois et en cuivre, des drapeaux de la Haute-Volta et du Burkina Faso  et d’un masque de hibou. Chaque élément constitutif de la mallette pédagogique a fait l’objet d’une explication détaillée sur sa fonction et sa symbolique dans le maintien de la cohésion sociale. Outre les représentations physiques, des valeurs morales culturelles telles la parenté à plaisanterie, l’honnêteté, le respect des aînés et de la vie humaine, ont été évoquées au cours de la séance. Elles ont été présentées à l’assistance comme « un riche patrimoine culturel national » qui participe à la préservation de la paix sociale.

Dans sa communication sur le thème du civisme, qui a constitué un autre acte fort de l’atelier, le président du Conseil d’administration des Editions Sidwaya, Victorien Aimar Sawadogo, a soutenu que l’incivisme grandissant qui se manifeste surtout en milieu scolaire par la séquestration des responsables d’établissement, le saccage des domiciles, la banalisation du drapeau et la destruction des biens publics et privés, est, entre autres, la conséquence de la déliquescence de ces valeurs morales.

C’est pourquoi il a exhorté les élèves à s’appuyer sur  « l’héritage culturel » pour garantir un climat social apaisé dans les écoles et au sein des familles.  Au terme de la séance, la directrice générale du musée national, Rasmata Sawadogo, s’est dite satisfaite des résultats engrangés. « Nous ne nous attendions pas à une telle mobilisation parce que nous sommes à une période de congés mais les élèves ont tenu à participer aux différentes activités », s’est réjoui Mme Sawadogo.  Pour éclairer davantage le public scolaire sur les enjeux de la préservation et de la promotion du patrimoine culturel, la directrice a annoncé la tenue d’une soirée de contes et d’échanges. Après Manga, a-t-elle ajouté, d’autres villes des régions du Burkina Faso sont inscrites dans l’agenda du musée national dans le cadre de sa campagne promotionnelle de la culture des différentes composantes sociales du Burkina Faso.

Mamady ZANGO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here