Ouagadougou, 29 fév. 2024 (AIB)-Le gouvernement a marqué mercredi en conseil des ministres son accord pour l’adoption par l’Assemblée législative de Transition, de la loi portant autorisation de ratification de la Charte du Liptako-Gourma instituant l’Alliance des États du Sahel.

Le conseil des ministres présidé par le président de la Transition, le capitaine Ibrahim Traoré, a adopté mercredi, un rapport relatif à un projet de loi portant autorisation de ratification de la Charte du Liptako-Gourma instituant l’Alliance des États du Sahel.
La Charte du Liptako-Gourma établissant l’Alliance des États du Sahel met en place une architecture de défense collective et d’assistance mutuelle entre les États parties. Elle offre un cadre juridique et opérationnel dans la lutte contre l’insécurité au Sahel.

Ce projet de loi permettra au Burkina Faso d’agir dans un cadre légal en synergie avec le Mali et le Niger dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée.

Le Conseil des ministres a marqué son accord pour la transmission dudit projet de loi à l’Assemblée législative de Transition.

Le Burkina Faso est membre fondateur de l’Alliance des Etats du Sahel (AES) avec le Mali et le Niger, née le 16 septembre 2023 pour se défendre mutuellement et promouvoir le développement.

Le 28 janvier 2024, les trois pays ont décidé de quitter sans délai, la CEDEAO pour contester contre les sanctions injustes, la non-assistance face au terrorisme et son inféodation à des puissances étrangères.

Agence d’information du Burkina
WIS/ata

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!