Burkina-Changement-Climatiques-Atelier-Formulation-Projet

Burkina/Agriculture : Un atelier de formation des cadres et techniciens sur la formulation et la mise en œuvre de projets climato-intelligents

Ouagadougou, 12 juillet 2023 (AIB)-L’Agence régionale pour l’agriculture et l’alimentation (ARAA/CEDEAO) dans le cadre du projet régional de promotion de l’agriculture intelligente face au climat en Afrique de l’Ouest, a outillé mercredi à Ouagadougou, une quarantaine de cadres et techniciens sur la formulation et la mise en œuvre de projets climato-intelligents, en vue de réduire les effets des changements climatiques.

« Le présent atelier a pour objectif d’améliorer les connaissances et renforcer les capacités techniques des acteurs nationaux sur la formulation et la mise en œuvre des projets climato-intelligentes. Cette formation vise non seulement à comprendre le phénomène des changements climatiques mais aussi et surtout à faciliter la formulation de nouveaux projets et programmes climato-intelligentes », a indiqué le représentant du ministre en charge de l’agriculture, Joseph P. Nikiema.

Selon M. Nikiema, il s’agit de réduire la vulnérabilité des producteurs face aux effets néfastes des changements climatiques. Cela, à travers la formulation de projets qui tiennent compte du climat.

« Ces dernières décennies, nous faisons face à beaucoup de calamités qui impactent naturellement la production.  Cela a également  des répercussions sur le niveau de vie des populations », a-t-il ajouté.

Cette formation entre dans le cadre du projet régional de promotion de l’Agriculture intelligente face au climat (AIC) en Afrique de l’Ouest (AIC-AO), mis en œuvre par l’Agence régionale pour l’agriculture et l’alimentation (ARAA/CEDEAO).

Cela en partenariat avec l’Alliance bioversity international et CIAT à travers le Programme AICCRA (Accélérer les impacts de la recherche sur le climat du CGIAR pour l’Afrique) et les Unités nationales de gestion du projet (UGP) de l’AIC-AO.

Les formations se déroulent aux national et régional pour les cinq pays d’intervention du projet que sont le Bénin, le Togo, le Burkina Faso, le Niger et le Ghana. Elles sont assurées par des experts et des chercheurs nationaux et sous régionaux.

Agence d’information du Burkina

DNK/wis

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!