Monde- 2e Guerre mondiale-Commémoration

Il y a 80 ans, les Anglo-américains débarquent en Normandie, à la demande de la Russie

Ouagadougou, 06 juin 2024 (AIB) – Les Etats-Unis d’Amérique et la Grande Bretagne, les rares pays occidentaux encore libres face aux nazis, démarquent le 6 juin 1944 en Normandie, en France, pour ouvrir un front ouest contre l’Allemagne, à la demande de Staline.

Le 80e anniversaire du débarquement de Normandie est aujourd’hui célébré avec faste par la France, en présence du président américain, Joe Biden et ukrainien, Volodymir Zelensky et d’une vingtaine de chef d’Etat.
La Russie n’est pas conviée, au contraire de l’Ukraine.

«Face à ceux qui prétendent changer les frontières par la force, soyons dignes de ceux qui ont débarqué ici», a déclaré le président français Emmanuel Macron. «Merci au peuple ukrainien, à son goût de liberté. Nous sommes là, et nous ne faiblirons pas», a-t-il ajouté, avec une intension claire de justifier la non invitation à cette cérémonie de la Russie, qui a énormément contribué à débarrasser l’Europe du nazisme.

«Comment peut-on célébrer une date aussi importante dans la lutte contre le nazisme avec ceux qui mettent les néo-nazis sur le piédestal et les présentent comme des héros nationaux? Le symbole actuel de l’État ukrainien c’est Bandera. Il était l’un des principaux associés d’Hitler en Europe de l’Est », a taclé à son tour le chef d’État russe Vladimir Poutine.

Le président russe a aussi rappelé que c’est Staline qui a insisté pour que la France soit signataire de l’Acte de capitulation de l’Allemagne au moment où les États-Unis et le Royaume-Uni s’y opposaient.

C’est à la conférence de Téhéran, en novembre 1943 que finalement, le président américain Franklin Delano Roosevelt et le britannique Winston Churchill ont promis à Staline qu’ils allaient ouvrir le font ouest comme il l’avait demandé depuis 1941.

Le débarquement en Normandie est une opération militaire géante et complexe et périlleuse qui permet d’ouvrir un front Ouest, sur les côtes continentales de la Manche, aux mains des Allemands, en complément du front Est, le plus grand théâtre d’opérations de la seconde guerre mondiale, mené par l’Union soviétique.

Le général américain, Eisenhower commandant du quartier général des forces alliées en Europe nord-occidentale et le général anglais Montgomery qui commande l’ensemble des troupes terrestre engagées, conduisent l’opération.
Selon les Anglais, il y a eu 156 115 hommes en tout, comprenant 72500 soldats américains et 83 615 soldats britanniques et canadiens, ayant débarqué nuitamment sur les plages françaises de Normandie.

Des soldats polonais et français réfugiés en Angleterre y ont également pris part.
La National D-Day Mémorial a estimé à 4 414 pertes dont 2 499 Américains lors de cette opération.

Le débarquement de Normandie, en plus d’être capitale pour la fin de la deuxième guerre mondiale en Europe est rendue célèbre par plusieurs films, notamment «il faut sauver le soldat Rayan», «La bataille du ciel» ou encore « Le jour le plus long».
80 ans plus tard, les pays qui ont démarqué en Normandie et ceux qui en ont profité semblent poursuivre les ambitions demeurées d’hégémonie démiurgique qui ont poussé Hitler, Mussolini et l’Axe à tous les extrêmes contre l’humanité.

*Mouor Aimé KAMBIRE*
Photo d’illustration

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!