Burkina: Deux  incendies au lycée provincial de Boulsa, la piste criminelle privilégiée

Boulsa, 25 oct. 2022 (AIB)-Le lycée provincial de Boulsa a enregistré le 21 et le 25 octobre 2022, deux incendies qui ont ravagé des kits scolaires pour élèves déplacés et des dossiers, appris l’AIB auprès de sources qui privilégient la piste criminelle.

Un incendie s’est déclaré le vendredi 21 octobre 2022, aux environs de 17h30 mn au lycée provincial de Boulsa, a confié mardi son proviseur Ulrich Frank Bationo à l’AIB.

Le lycée venait de  recevoir un don de kits scolaires  de la Croix Rouge au profit des élèves déplacés internes. La centaine de kits scolaires a été  stockée dans la salle abritant le matériel informatique et des dossiers des élèves.

«C’est seulement  moins d’une heure après le  stockage du matériel reçu que la salle a pris feu. C’est désolant. Tout ce qui s’y trouvait a été carbonisé. Rien ne pouvait encore  être récupéré», a poursuivi Bationo Ulrich Frank Bationo.

La police qui avait  fait le déplacement des lieux pour le constat d’usage, avait déjà interpellé  les responsables de l’établissement à plus de vigilance.

Comme si c’était une prophétie, au matin du 25 octobre 2022, avant le début des cours, la salle de la conseillère de la vie scolaire a été touchée par un incendie.

Cette fois-ci, ce sont des dossiers  des élèves qui ont flambé,  même si certains ont pu être sauvés.

On retiendra que les dossiers étaient posés à l’angle de la salle près de la fenêtre qui fait face à la route Boulsa-Bogandé.

C’est très probablement à partir de cette fenêtre qu’un suspect a ouvert les persiennes  pour introduire un liquide inflammable. Les traces de ses mains sur la fenêtre étaient encore visibles.

Selon des parents d’élèves ayant  accouru sur lieux,  l’hypothèse d’un cours circuit dans les deux salles est à écarter  car selon eux aucun fil électrique n’a pris feu.

Ulrich Frank Bationo appelle à renforcer le dispositif sécuritaire  pour parer à ces genres de situations regrettables  qui commencent à les inquiéter.

Agence d’information du Burkina

Jean-Baptiste DAMIBA

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here