Situation sécuritaire

La résilience par l’entrepreneuriat

L’Association pour la promotion féminine de Gaoua (APFG) a organisé, les mardi 13 et mercredi 14 septembre 2022, dans le chef-lieu de la région du Sud-ouest, la première édition du forum régional des entrepreneurs sociaux. Durant deux jours, les participants venus des quatre provinces ont échangé sur l’entrepreneuriat des jeunes dans un contexte de crise sécuritaire au Burkina Faso.

La région du Sud-ouest, comme plusieurs d’autres du Burkina Faso, fait face à une menace terroriste. La frange jeune de la population étant la cible privilégiée de recrutement des groupes armés terroristes, l’Association pour la promotion féminine de Gaoua (APFG) souhaite occuper les jeunes afin de les en préserver. C’est pourquoi elle a initié, les 13 et 14 septembre 2022 à Gaoua, chef-lieu de la région du Sud-ouest, la première édition du Forum régional des entrepreneurs sociaux sur le thème « Formation professionnelle, entreprenariat des jeunes et leur résilience économique dans un contexte d’insécurité et de crise humanitaire. Mythe ou réalité ? ».

Cette activité qui a regroupé des participants des quatre provinces de la région, mais aussi d’une délégation venue du Sénégal, a pour objectif de constituer un vivier de femmes, jeunes filles et garçons à l’entreprenariat, gage de leurs détournements face au gain facile. Selon la directrice de l’APFG et député à l’Assemblée législative de la Transition, Nkouraba Damien/Youl, l’activité vise à révéler les talents et les experts de la région qui font de belles choses, mais restent cachés. « Nous les appelons des entrepreneurs sociaux parce qu’ils ont fait un travail sur le terrain que nous apprécions. Nous avons plus de 100 mentors avec derrière eux plus de 1 000 jeunes qu’ils encadrent dans diverses activités », a laissé entendre la directrice de l’association.

Dans notre contexte actuel, a ajouté Nkouraba Damien, le thème est interpellateur parce que « nous voulons que ces entrepreneurs sociaux fassent des témoignages sur leurs réalisations afin de dissuader les jeunes qui cherchent le gain facile à suivre ces bons modèles ». Le secrétaire général de la région du Sud-ouest, Robert Zoungrana, a salué les œuvres utiles réalisées par l’APFG, notamment ce forum qui est une action concrète de développement, selon lui. « La bataille que nous menons contre le terrorisme est une lutte de longue haleine et il y a des actions de résilience à mener et des comportements à changer.

La tentative est grande à un certain niveau pour ceux qui sont dans le désœuvrement de s’enrôler dans les groupes terroristes. Ce forum permet aux jeunes de suivre les exemples de réussites afin d’avoir un comportement résilient et ne pas tomber dans la tentation », a soutenu Robert Zoungrana. Au cours des travaux, des échanges ont permis aux participants d’exposer leurs difficultés et de chercher les solutions idoines. Des partages d’expérience, des formations et des panels ont également constitué les actes forts du forum. A la fin, les participants ont fait des recommandations allant dans le sens de faciliter l’entrepreneuriat des jeunes dans la région du Sud-ouest.

Joseph HARO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here