Est

Gourma

 Burkina : L’accès à un logement décent des PDI en débat à Fada

Fada N’Gourma, (AIB)-Le Cluster Protection, à travers son domaine de responsabilité «Logement, Terre et Biens (LTB) », organise les 14 et 15 septembre 2022, une session de formation sur la problématique de l’accès à un logement décent des PDI, au profit des acteurs des services déconcentrés et décentralisés et des humanitaires.

Le Cluster Protection se montre soucieux de la problématique de l’accès à un logement décent des Personnes déplacée internes (PDI) dans la région de l’Est. En effet, l’organisation, à travers son domaine de responsabilité «Logement, Terre et Biens (LTB) » tient les 14 et 15 septembre 2022 une session de formation sur la problématique de l’accès à un logement décent des PDI, au profit des acteurs des services déconcentrés et décentralisés et des humanitaires.

Selon les statistiques du Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (CONASUR), à la date du 30 avril 2022, la région de l’Est enregistre 170 416 Personnes déplacées internes (PDI). Des statistiques qui révèlent que la seule commune de Fada N’Gourma compte 103 485 PDI.

Cet exode massif des populations des zones à fort défi sécuritaire vers des localités plus sûres a occasionné une crise humanitaire avec en toile de fond la problématique de l’accès à la terre et à un logement décent des personnes vulnérables. C’est une question qui se pose avec acuité dans la ville de Fada N’Gourma étant donné que, jusque-là, aucun site n’a été érigé pour accueillir les PDI. Ce qui explique une forte concentration de ces personnes vulnérables dans les zones « non-loties ».

Ce sont ces enjeux qui ont motivé l’organisation de cette session de formation. Une session au cours de laquelle plusieurs modules vont être développés.

Ce sont, entre autres, « Les droits d’accès au Logement, à la Terre et aux Biens (LTB) : notions clés », « Les problématiques de LTB dans la région de l’Est », « Le cadre juridique national», « la Commission foncière villageoise », « la prévention et la gestion alternative des conflits fonciers » et « La sécurisation des aménagements ».

Pour la coordonnatrice du domaine de responsabilité LTB, Alimata Sidibé, c’est une occasion pour les différents acteurs de poser, réellement, le problème de l’accès à un logement décent des PDI vulnérables et d’en discuter, à bâtons rompus.

Mieux, a-t-elle indiqué, la session va déboucher sur la mise en place d’un groupe de travail qui servira de cadre permanent d’échanges sur la problématique. Pour atteindre ces objectifs, le chef du bureau de l’UNHCR-Fada, Salia Yao, par ailleurs coordonnateur du Cluster Protection, a exhorté les participants à des échanges francs et constructifs.

La branche LTB du Cluster Protection est portée par le Haut-commissariat des nations unies pour les réfugiés (UNHCR) et le Conseil norvégien pour les réfugiés.

Joanny SOW

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here