Attaque terroriste du 5 sept : le Premier ministre au chevet de quelques blessés

Ouagadougou, 06 sept. 2021(AIB)-Le Premier ministre burkinabè Albert Ouédraogo est allé mardi à la pédiatrie Charles De Gaulle et à l’hôpital de Bogodogo de Ouagadougou, présenter la compassion du gouvernement à des blessés de l’attaque terroriste de lundi qui a coûté la vie à 35 personnes sur l’axe Djibo-Bourzanga (Nord).

«Nous sommes venus ce matin aux Centres hospitaliers universitaires (CHU) Charles De Gaules et Bogodogo pour rendre visite aux blessés, suite au drame survenu sur l’axe Bourzanga-Djibo », a affirmé le chef du gouvernement, Albert Ouédraogo.

Il a félicité la bravoure, la célérité et la réactivité des équipes médicales et des services de l’Action humanitaire, dans la prise en charge des blessés et les a exhorté à poursuivre dans la même dynamique.

M. Ouédraogo s’exprimait mardi, au terme de sa visite aux deux hôpitaux publics qui hébergent les blessés de l’attaque sur l’axe Bourzanga-Djibo.

Le Premier ministre dit être également venu témoigner la compassion de son gouvernement aux malades et à leurs familles.

Il a aussi invité les populations burkinabè à donner leur sang pour sauver des vies à cette période cruciale où le besoin se fait sentir dans les centres de centré.

Hier lundi, 35 civils ont été tués et 37 blessés, lorsque le véhicule qui les transportait a sauté sur un engin explosif entre Djibo et Bourzanga dans la région du Sahel.

Ce mardi matin, le président du Faso, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba a présente ses condoléances aux familles éplorées et souhaité prompt rétablissement aux blessés.

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here