Burkina-Alimentation-Pénurie

Titao : Les populations en attente d’un éventuel ravitaillement de produits de première nécessité

Ouagadougou, 5 sept 2022 (AIB)- Les populations de Titao dans la province du Loroum (Nord) sont l’attente d’un éventuel ravitaillement des produits de première nécessité pour juguler pénurie alimentaire qui prévaut dans la localité, a appris lundi l’AIB.

Selon des résidents de la ville de Titao  dans la province du Loroum  (Nord) joint au téléphone, par un correspondant de l’Agence d’information du Burkina (AIB), les produits se font rares sur la place du marché.

A en croire, Souleymane Yabao, un agriculteur de Titao, a cours de son entretien ce vendredi 2 septembre 2022  avec l’AIB, soutient que  si d’ici ce lundi, il n’y a  pas  eu de ravitaillement, la situation sera compliquée, en matière d’alimentation .

« Actuellement, il n’y a que du mais à griller sur le marché. Nous n’avons plus autre chose. Même ce maïs il coûte très cher, difficile à s’en procurer. La boîte de haricot (boîte de tomate) est à 1500 F mais il est difficile de s’en procurer sur le marché » a,-t-i indiqué

La même préoccupation est largement partagée par plusieurs autres personnes de la localité.

La commerçante, Maimouna Ouédraogo à Titao soutient que  ce n’est  pas le fusil qui va les tuer mais plutôt la famine.

«  Je vendais des jus comme le zook-koom et le bissap. Mais à présent nous ne pouvons exercer aucune activité », a,-telle précisé.

Elle a également expliqué qu’elle partait pour cueillir des feuilles en brousse  pour vendre, mais elle dit être également séquestrée par des hommes armés.

«  Il faut qu’une action urgente de ravitaillement soit entreprise pour nous », a confié la commerçante Ouédraogo.

En rappel, le dernier ravitaillement de la ville de Titao en produit de première nécessité remonte le  22  dimanche mai 2022.

Depuis lors, les populations sont aux abois et manquent souvent du minimum vital.

Agence d’information du Burkina

ASO/no/

 

 

.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here