Burkina : le patron du groupe Ebomaf compte barrer le chemin de la présidence aux opérateurs économiques

Ouagadougou, 11 août 2022(AIB)-Le richissime homme d’affaires burkinabè, Mahamoudou Bonkoungou, a dit avec conviction, que son groupe s’opposerait à tout opérateur économique qui voudrait conquérir le pouvoir d’État au Burkina Faso, rapporte jeudi la télévision privée Savane TV.

« Il n’appartient pas à un opérateur économique de chercher à être président. Tout opérateur économique au Burkina Faso, qui essayerait de briguer la magistrature suprême, trouvera devant lui, le groupe EBOMAF.

Je le dis sans aucune crainte. Ce n’est pas forcément un défis mais c’est une barrière. Le groupe EBOMAF met une barrière aux prétentions politiques des opérateurs économiques », a déclaré son PDG Mahamoudou Bonkoungou.

Il s’exprimait jeudi soir dans un reportage de la télévision privée Savane TV, le montrant en visite de deux nouveaux avions qu’il compte lancer sur la ligne Lomé-Ouaga.

Le holding EBOMAF a des succursales dans les BTP, l’hôtellerie, l’aviation et le commerce général au Burkina Faso et dans la sous-région.

« Je ne pense pas que je puisse avoir un cerveau pour gérer deux États. La question politique au Burkina Faso n’est pas à l’ordre du jour à mon niveau, et je ne souhaite pas que Dieu la mette dans ma tête », a répondu Mahamoudou Bonkoungou en mars 2022 au micro de burkina.24, sur ses ambitions politiques.

En rappel, le Burkina Faso a connu le 24 janvier 2022 un coup d’État qui a porté le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba à la tête d’un pays en proie à des violentes attaques terroristes depuis six ans.

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) et les nouveaux dirigeants se sont accordés pour une Transition de deux ans à compter de juillet 2022, avant les élections devant ramener l’ordre constitutionnel normal.

Agence d’information du Burkina

ATA/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here