Politique : Le PPS lance officiellement ses activités au Passoré

Yako, 3 juillet 2022(AIB)-Le Parti panafricain pour la salut (PPS) a tenu dimanche à Yako, sa première assemblée générale, consacrée à l’installation des points focaux provinciaux et communaux au Passoré.

«Qui veut voyager loin ménage sa monture» dit-on.

Le Parti panafricain pour le salut (PPS), crée le 2 avril 2022, veut faire sien cet adage.

Ainsi la formation politique de Abdoulaye Mossé a installé ses démembrements dans la province du Passoré, au cours d’une assemblée générale, tenue le dimanche 3 juillet 2022 au siège du parti, au secteur 6 de Yako.

Ce premier rendez-vous visait globalement à installer les points focaux dans les 9 communes de la province qui n’attendaient que cette assemblée générale pour réaffirmer leur engagement à accompagner le parti dans sa conquête de l’électorat dans la localité du Nord.

La tenue de l’activité à Yako a connu une grande mobilisation des couches sociales de la population, des probables militants et sympathisants du Parti panafricain pour le salut, crée moins de quatre mois après la chute du pouvoir de l’ex majorité politique, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP).

Les organisateurs de la rencontre étaient composés d’anciens maires de communes rurales, des membres du bureau politique national (BPN) ainsi que des ex-militants et sympathisants de l’ex parti au pouvoir.

Venus des chefs-lieux des communes de la province, les participants ont pu découvrir entre autres, les responsables des points focaux provinciaux et communaux, le rôle et la responsabilité des points focaux, les directives pour la mise en place des comités villageois.

Ils ont également assisté à la remise des kits au profit des points focaux.

A l’occasion, il a également été question de rendre disponibles les fiches de démission, d’adhésion et surtout les fiches de demande de cartes des membres.

L’issue du programme a donné suite à des échanges avec les participants et les membres du bureau exécutif national et membres fondateurs du parti que sont l’ex maire de la commune rurale de Pilimpikou, Félicien Sawadogo et l’ex DG de la SOTRACO Pascal Tenkodogo.

Selon le président de séance, Michel Kafando et ses camarades, l’assemblée générale se veut un cadre d’échanges et de réflexion sur comment faire pour que le PPS puisse s’implanter dans la province.

Il a expliqué que le parti n’entend pas augmenter inutilement le nombre de partis politiques déjà jugé «pléthorique» au Burkina Faso.

«Nous voulons aussi à travers le parti, a-t-il poursuivi, mettre les qualités, les compétences et la dignité de nos membres au service du peuple».

D’après Michel Kafando, le parti est déjà dans une dynamique d’engager des alliances avec au moins 18 partis politiques.

La vision du PPS pour le Passoré à travers ses 5 points focaux par commune, c’est d’abord le rassemblement et de cohésion entre tous les fils et filles de la localité sans distinction, a-t-il assuré.

Au-delà des attentes qui ont été «comblées», la mobilisation qui a été donnée à voir à Yako, est pour M.Kafando, le signe que le parti présage «un bel avenir» au Passoré.

Agence d’information du Burkina

Zézouma Elie SANOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here