L’ONG Jhpiego soutient annuellement le programme sanitaire du Burkina à hauteur de 4,8 milliards de FCFA

Ouagadougou, 16 juin 2022(AIB)-L’ONG Jhpiego qui développe présentement une dizaine de projets au Burkina Faso, soutient la politique sanitaire du pays, à hauteur de 4 milliards 850 millions de FCFA par an, a appris l’AIB.

L’organisation internationale de santé à but non lucratif, affiliée à l’Université américaine Johns Hopkins et dénommée «Jhpiego», contribue annuellement à la mise en œuvre de la politique sanitaire du Burkina Faso, à hauteur de 4 milliards 850 millions de FCFA.

Cette information a été donnée le mardi 14 juin 2022 à Ouagadougou par l’un des responsables financiers de Jhpiego, Ibrahim Marc Sawadogo, lors d’une rencontre d’échanges avec l’Association des Journalistes et Communicateurs en Population et Développement (AJC/PD).

Selon M. Sawadogo, à titre d’exemple, le soutient de son organisation uniquement à la campagne de chimioprévention du paludisme saisonnier organisée par le ministère de la santé, frôle parfois les 2 milliards, car il faut acquérir les comprimés et les distribuer porte par porte.

Le Directeur du département Suivi-Evaluation, Dr Adrien Koné, a précisé que Jhpiego met en œuvre présentement une dizaine de projets au Burkina Faso.

Ils portent entre autres sur la santé sexuelle et reproductive, l’état civil, l’élimination du cancer du col de l’utérus, la contraception, la planification familiale et la lutte contre le paludisme, sans oublier la réalisation d’enquêtes transversales sur une variété de sujets (pmadata), orientant la prise de décisions à plusieurs niveaux.

«Jhpiego renforce les compétences des prestataires de santé et développe des systèmes qui garantissent un avenir plus sain aux femmes et à leurs familles. Cet accompagnement se traduit sur le terrain par la promotion d’approches de santé innovantes dont l’ultime objectif est le bien-être des femmes et celui de leurs familles», a résumé, le représentant du Directeur pays, Dr Ousmane Badolo.

Dr Badolo dit compter sur les médias et les organisations de journalistes telles que l’AJCPD pour faire davantage connaître Jhpiego, ses activités et sa contribution à la mise en œuvre de la politique sanitaire du gouvernement du Burkina Faso.

«Je souhaite que cette rencontre marque le début d’un partenariat gagnant-gagnant entre Jhpiego et l’AJCPD», a dit Dr Badolo.

Le Coordonnateur de l’Association des Journalistes et Communicateurs en Population et Développement (AJC/PD), Boureima Sanga, a invité ses collègues à réaliser des sujets de fonds à partir des échanges.

M. Sanga a également informé les journalistes que Jhpiego dispose d’un fond documentaire et d’experts qu’ils peuvent citer dans leurs productions.

En rappel, Jhiepo intervient dans 35 pays à travers le monde dont le Burkina Faso depuis 1996.

Agence d’information du Burkina

ATA/bs/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here