32e Journée de l’étudiant burkinabè

L’ANEB/Bobo réclame justice pour Dabo Boukary

En prélude à la 32e Journée de l’étudiant burkinabè (19 mai), la section de Bobo-Dioulasso de l’Association nationale des étudiants burkinabè (ANEB), a animé un point de presse, le dimanche 15 mai 2022. Pour elle, cette journée vise à réclamer justice pour Dabo Boukary et l’amélioration des conditions de vie des étudiants au campus.

 

La 32e Journée de l’étudiant burkinabè se tiendra le jeudi 19 mai 2022 à l’Université Nazi Boni sous le thème : « Lutte estudiantine contre l’impunité des crimes de sang et les répressions policières barbares des 13 et 14 janvier 2022 à l’Université Nazi Boni ». A quelques jours de la journée, la section de Bobo-Dioulasso de l’Association nationale des étudiants burkinabè (ANEB) a convoqué la presse, le dimanche 15 mai 2022, à son siège. La Journée de l’étudiant, selon le président de la section ANEB/Bobo, Moubarak Yoda, vise à réclamer justice pour l’étudiant en 7e année de médecine, Dabo Boukary, assassiné le 19 mai 1990. Aussi, cette commémoration est une occasion pour M. Yoda et ses camarades de revendiquer de meilleures conditions de vie et d’études des étudiants. Les revendications de l’ANEB, portées par Moubarak Yoda ont entre autres trait à l’arrêt du « processus massif d’exclusion » des étudiants, l’arrêt de tout « processus de contingentement » des allocations sociales (bourse et FONER) et l’augmentation de l’allocation de la bourse et du FONER. En outre, les étudiants militent pour le recrutement d’enseignants en nombre suffisant, ainsi que la construction et l’équipement des amphithéâtres pour l’amélioration des conditions d’études. Enfin, l’ANEB/Bobo réclame la « démission pure et simple » du président de l’Université Nazi Boni, le Pr Macaire Sandpawendé Ouédraogo. Pour se justifier, M. Yoda, a soutenu que sous la présidence du Pr Ouédraogo, « la crise à l’Université Nazi Boni a atteint son paroxysme du fait de son incapacité à gérer les difficultés ».

Pour la commémoration de cette journée, plusieurs activités seront à l’ordre du jour. « Dans l’après-midi du 19 mai, il y aura un match entre élèves et étudiants. A cela s’ajoute un vidéo-débat dans la soirée sur les témoignages de l’assassinat de Dabo Boukary, mais aussi sur les répressions du janvier 2022 à l’UNB. Puis viendra la conférence publique et bien d’autres activités », ont informé les animateurs cet évènement.

Sosthène SOMBIE

(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here