Gourma/Ramadan : les musulmans invités au partage avec les déplacés

Fada N’Gourma, (AIB)-Les fidèles musulmans de  Fada N’Gourma  ont célébré la fête  de l’Aïd El Fitr qui consacre la fin du mois béni du Ramadan, ce lundi 2 mai 2022.

Les fidèles musulmans de Fada N’Gourma vêtus de leurs beaux habits ont convergé ce matin à la place des Martyrs pour respecter la tradition (la célébration de la fête de l’Aïd El Fitr) avec leur iman Aboubacar Kina.

Dans le sermon, iman Aboubacar Kina a déclaré : «  Nous  musulmans de Fada N’Gourma sommes  heureux de nous  trouver avec nos frères des autres  confessions religieuses et les autorités locales pour fêter l’Aïd El Fitr. Durant trente (30) jours, nous, musulmans, avions jeûné pour se repentir. Il en est ainsi depuis la période du Prophète Mohammed.  J’implore Allah, le tout-Puissant de nous accorder sa miséricorde et sa clémence afin que notre cher pays puisse retrouver la Paix. Qu’Allah fasse que nos sœurs et frères puissent regagner bientôt leur domicile pour entamer leurs différentes activités. Que Dieu protège davantage nos autorités. Que Dieu accorde la quiétude à notre région. ».

Les autorités administratives, paramilitaires et militaires de la région de l’Est  ne sont pas faites  conter l’évènement.

Ainsi, Adama Jean-Yves Béré, Haut-commissaire de la province du Gourma s’est réjoui de voir les chrétiens communier avec leurs frères musulmans.

Selon, lui, cet acte prouve que c’est à l’unique Dieu qu’ils croient.

Adama Jean-Yves Béré a aussi invité les uns et les autres à faire montre de tolérance, de l’acceptation de la différence pour un bon vivre-ensemble.

Il a également demandé aux croyants, au regard de notre contexte,  de penser aux victimes du fait du terrorisme.

Le haut-commissaire a exhorté les fidèles à fêter dans la sobriété tout en pensant aux  victimes et aux personnes déplacées internes qui se sont retrouvées dans des conditions précaires du fait de l’insécurité, en partageant avec elles.

Boureima B. Cyrille Ouoba , président du Conseil paroissial des laïcs  de la Paroisse cathédrale  Saint-Joseph de Fada N’Gourma  a indiqué : «la mission catholique est inscrite dans le sens d’un dialogue inter-religieux  permanent avec les autres religions ; d’ où notre présence ce jour auprès de nos frères musulmans pour communier la fin du Ramadan.

Nous, chrétiens venons également de terminer notre carême durant lequel nous avons prié pour la paix, la tolérance…

C’est avec joie que nous chrétiens, nous retrouver avec nos frères musulmans pour prier pour la paix   Par cet acte, nous allons montrer que nous prions un même Dieu  qui est miséricordieux.

Il nous aime tous et aime la diversité. Donc, il n’y a pas de raison qu’entre nous hommes nous n’allions pas  les uns vers les autres et prôner le vivre-ensemble».

Agence d’information du Burkina

Kac/ata

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here