Insécurité

Les populations de Bogandé réclament la sécurité et de meilleures conditions de vie

Bogandé, (AIB)-Les manifestants regroupant majoritairement des scolaires et des commerçants, ont battu le pavé le mardi 22 février 2022, dans la matinée à Bogandé, pour rappeler  aux nouvelles autorités, leurs doléances.

A l’appel du Mouvement Route Nationale 18 (RN 18), des milliers d’hommes et de femmes sont sortis dans la matinée du 22 février 2022 à Bogandé et des villages environnants pour interpeller les nouvelles autorités à garantir la sécurité des personnes et des biens et le désenclavement total de la province. Les manifestants ont battu le macadam avec des slogans du genre: « sécurité, pour le peuple; désenclaver la Gnagna; pour une gouvernance vertueuse engageons-nous ».

On pouvait également lire sur les pancartes : « Non au couvre-feu improductif ; sécurité pour les personnes et leurs biens ; Non aux velléités de restriction de libertés ». Partis du rond-point, les marcheurs ont emprunté les artères de la ville menant à l’école primaire publique Bantia (ex école A), en passant par le marché, la route nationale 18 pour rejoindre le Haut-commissariat de Bogandé où ils ont été reçus par le secrétaire général de la province de la Gnagna, Pégo Abdoul Moumouni Sondé.

Les manifestants ont réclamé entre autres, le retour de la sécurité, la prise en charge adéquate des personnes déplacées internes, le désenclavement total de la province, l’eau et l’électricité en permanence. Ils ont aussi demandé l’affectation d’un médecin spécialiste en échographie au CMA de Bogandé, l’arrêt de l’accaparement des terres et une gouvernance vertueuse. Le porte-parole du Mouvement RN18, Lamoussa Komondi avant la lecture de la déclaration a fait observer une minute de silence en mémoire des victimes de l’explosion sur le site d’orpaillage de Gbomblora dans le Sud-Ouest,  celles du conflit de la chefferie de Piéla et du terrorisme. M. Komondi a souligné que cette marche  est la meilleure manière pour les populations éprouvées de la Gnagna d’interpeller les nouvelles autorités. Le secrétaire général de la Gnagna représentant le Haut-commissaire en mission, Pégo Abdoul Moumouni Sondé, a remercié les manifestants pour la marche-meeting pacifique. Il a promis de transmettre la déclaration à qui de droit.

 

Oyé Ardjima Yempabou TINDANO

(AIB-Gnagna)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here