Loroum: Adama Komi, le nouveau bachelier qui rêve de révolutionner l’aéronautique en Afrique
Titao, 17 juillet 2021(AIB)-Son récent sacre au bac D avec une moyenne de 16,50, constitue un grand pas pour Adama Komi sur sa route de révolutionner l’aéronautique en Afrique…
16,50 de moyenne au Baccalauréat série D à Titao, c’est le sacre de l’élève Adama Komi du Lycée Municipal Pierre Hazette de Titao.
Filiforme, d’un calme olympien, le regard fuyant, l’élève Adama Komi requiert l’unanimité de ses camarades, professeurs et encadreurs sur son ardeur au travail et sa conduite.
Entré au Lycée Municipal Pierre Hazette de Titao en octobre 2014, c’est sans surprise qu’il décroche son brevet d’étude du premier cycle en 2018 avec une moyenne de 18,75, mention très bien.
Muni de ce nouveau parchemin qu’est le baccalauréat , Adama Komi rêve d’une carrière d’ingénieur aéronautique.
Ce métier de rêve, il dit l’avoir mûri depuis longtemps et depuis lors il a fait du visionnage des documentaires sur l’aéronautique, son passe-temps favori.
Pour Adama Komi, l’aéronautique est un secteur stratégique pour tout pays, notamment nos jeunes États qui doivent travailler à se faire une place sur l’échiquier international.
Quel est son petit secret pour des résultats aussi probants? Adama rétorque qu’il n’y a aucun secret que le travail.
Il élabore et suit un calendrier qui dose aussi bien le travail individuel que collectif.
Toutefois, il rappelle une étape de son enfance qui a servi de déclencheur pour lui.
Tout petit, alors qu’il était rentré de la Côte d’Ivoire après la classe de CP2, la directrice de l’école lui fait reprendre la classe pour insuffisance de niveau.
Pour Adama, cette reprise a été pour lui un point important, un élément déclencheur de la performance.
Depuis lors, il a volé de succès en succès pour successivement se positionner meilleur élève au certificat d’études primaires de la province en 2014, meilleur élève au BEPC et 3ème au niveau national en 2018 et meilleure performance au baccalauréat 2021 du centre de Titao avec la mention très bien.
Avec 18 sur 20 en Mathématiques, en Science de la vie et de la terre, français et en anglais, 19 sur 20 en Histoire et géographie, le voeu de Adama est que les autorités nationales lui accorde une opportunité de se faire encore plus valoir en lui permettant d’étudier dans de grandes écoles internationales.
Du rêve, Adama veut que l’ingénierie aéronautique soit une réalité afin qu’il puisse apporter sa contribution au développement du pays et du secteur aéronautique africain.
Dans un contexte sécuritaire assez difficile, cette étoile montante a montré à la face du monde qu’en toute circonstance il y’a lieu de s’adapter et tenir le bon bout, le bout de l’excellence.
Abdoul Salam Ouarma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here