Sahel

Séno

Examens scolaires dans la région du Sahel

Les candidats à l’assaut du CEP et du BEPC

Dori, AIB)- Les candidats au Certificat d’étude primaire (CEP) et du Brevet d’étude du premier cycle (BEPC) de la région du Sahel ont entamé les épreuves écrites ce mardi 22 juin 2021.

 

C’est le gouverneur de la région du Sahel, le colonel-major Salfo Kaboré qui a donné le top de départ des épreuves du Certificat d’étude primaire (CEP) et du Brevet d’étude du premier cycle (BEPC) respectivement à l’école primaire Sainte Thérèse et au Lycée provincial de Dori, ce mardi 22 juin 2021. Selon le directeur régional de l’éducation préscolaire primaire et non formel du Sahel Moumouni Konaté, pour la session 2021, ce sont 5 217 candidats, dont 2 639 garçons et 2 578 filles qui sont inscrits pour ce premier parchemin scolaire qu’est le CEP. Pour lui, ces effectifs sont en hausse par rapport à la session de 2020, où les candidats inscrits étaient de 4 710, dont 2 438 garçons et 2 272 filles. Quant au directeur régional des enseignements post primaire et secondaire du Sahel Dramane Dermé a indiqué que 2 867 candidats dont 1 390 filles et 1 477 garçons sont à la conquête du BEPC.  Aux dires des deux directeurs, les examens se déroulent aussi bien à Dori que dans d’autres localités de la région du Sahel.

Pour le gouverneur de la région du Sahel, le colonel Major Salfo Kaboré l’organisation de ces examens constitue un motif de satisfaction au regard du contexte d’insécurité. « C’est une joie de pouvoir relever le défi qui nous a été fixé, de faire en sorte que ces enfants passent ces examens » a-t-il dit. De son avis, la tenue effective de ces examens a été rendu possible grâce aux inlassables efforts des acteurs du système éducatif de la région. C’est pourquoi, le premier responsable de la région leur a témoigné sa gratitude en ces termes « nous sommes venus pour encourager les enfants et les souhaiter bonne chance, mais aussi pour féliciter et encourager tous les enseignants et les encadreurs qui sont encore dans les classes confrontés à tous les défis sécuritaires ».

Ali Mamoudou MAIGA

AIB/DORI

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here