Approvisionnement en eau potable à Bobo

 

Le ministre Ousmane Nacro sur les chantiers de l’ONEA

 

Le ministère de l’eau et de l’assainissement, Ousmane Nacro, a visité le 22 février 2021 à Bobo, les installations et les chantiers en cours de l’Office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA). Cette sortie a permis au ministre de s’imprégner de la situation de la desserte en eau de la ville de Bobo et ses environs afin de chercher des voies et moyens pour son amélioration.

 

L’eau coule difficilement dans les robinets dans certains quartiers de la ville de Bobo-Dioulasso. C’est en vue de cerner la problématique de la desserte en eau de la ville que le nouveau ministre de l’eau et de l’assainissement, Ousmane Nacro, s’est rendu le 22 février 2021  à la station de captage de l’office national de l’eau et de l’assainissement (ONEA) à Nassso, localité située à une dizaine de kilomètres de Bobo. C’est de là que la nationale de l’eau alimente la ville de Bobo-Dioulasso à partir d’une source naturelle et de trois forages d’une capacité totale de près de 2500 m3/h. Ces eaux collectées et traitées à Nasso sont acheminées en ville sur deux axes selon les explications des techniciens de l’ONEA. Il s’agit de l’axe Nasso-Bama et celui de Nasso-Bolomakoté.

Sur ce site, le ministre Ousmane Nacro a pu s’imprégner du fonctionnement de la station de pompage et des difficultés qu’elle rencontre. Les difficultés se résument entre autres aux inondations de la source lors des pluies à cause de l’étroitesse du pont de Nasso, selon les responsables de l’ONEA Bobo. Après Nasso, le ministre Ousmane Nacro  et sa délégation se sont rendues sur les chantiers de raccordement à Bolomakoté et des forages à Pala.

L’indulgence en attendant la fin des travaux

Les travaux de raccordement permettront de renforcer la production et le traitement d’eau brute à Nasso, ainsi que leur transfert vers le site de Bolomakoté à Bobo-Dioulasso. Les travaux prévus pour être exécutés en 24 mois, consistent à la réalisation et à l’équipement de 5 forages à grand débit, à la réalisation d’une station de pompage, à la pose de conduites d’eau de Nasso à Bobo-Dioulasso, et à la construction d’une bâche de 5000 m3 d’eau. Quant aux forages en cours de réalisation à Kua et à Pala, ils  visent à approvisionner les populations en attendant  la fin de ces  grands travaux dont l’objectif final est de mettre fin aux coupures d’eau que connait certains quartiers de la cité de Sya. Pour le ministre de l’eau et de l’assainissement, la visite des installations de l’ONEA vise à s’assurer que les dispositions sont prises pour effectivement améliorer la desserte de Bobo en eau potable.

A la fin des visites, M.Nacro s’est dit émerveillé par les nouveaux travaux en cours qui selon lui, viendront améliorer la desserte en eau de la ville. Les besoins en eau de Bobo sont estimés à 75 000m3 par jour alors que l’ONEA ne fournit que 56 000 m 3, soit un déficit de 20 000 m3, ce qui amène l’ONEA à opérer une distribution alternée de l’eau dans certains quartiers. « Nous avons bon espoir que d’ici la fin de l’année, la situation va s’améliorer de façon sensible. Les travaux se poursuivent et nous avons bon espoir que d’ici 1 à 2 ans, le calvaire de manque d’eau relèvera du passé », a rassuré le ministre Ousmane Nacro. Le directeur régional de l’ONEA de Bobo, Julien Ouedraogo, a abondé dans le même sens et a demandé l’indulgence de la population en attendant la fin des différents travaux en cours.

Adaman DRABO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here