Protection des insectes

 

Le photographe, Guy Roland Traoré implique les élèves

 

 

L’artiste-photographe environnementaliste, Guy Roland Traoré en partenariat avec la direction régionale en charge de l’éducation nationale des Hauts-Bassins, a donné le top de départ du programme d’expositions photographiques par projection sur les insectes dans les établissements. C’était le mercredi 13 janvier 2021 à l’école Colsama « E » de Bobo-Dioulasso

Aider les préscolaires, les élèves, les collégiens et les étudiants à avoir un regard plus proche des insectes. Et aussi les aider à connaitre leur utilité et leur rôle dans la nature en vue de les outiller pour  leur protection. Tels sont, entre autres, les objectifs du programme d’expositions photographiques par projection sur les insectes dans les établissements. Le lancement a été donné ce mercredi 13 janvier 2021 à l’école Colsama « E » du secteur 21 de Bobo-Dioulasso. Ces expositions sont l’œuvre de l’artiste-photographe environnementaliste, Guy Roland Traoré en partenariat avec la direction régionale en charge de l’éducation nationale des Hauts-Bassins. Elles entrent dans le cadre d’un programme éducatif organisé dans les établissements préscolaires, primaires, secondaires et universitaires de Bobo-Dioulasso pour le compte de l’année scolaire 2020-2021. Ainsi durant l’année, le photographe prendra son bâton de pèlerin pour sillonner les écoles dans le seul but de sensibiliser les élèves sur la protection des insectes.  À l’école Colsama « E » plusieurs dizaine d’élèves en présence des autorités en charge de l’éducation, de l’environnement et de l’agriculture ont suivi la projection des  photos sur des insectes. Guy Roland Traoré a présenté les différentes espèces d’insectes aux élèves, tout en leur expliquant leur utilité dans l’écosystème. M. Traoré dit travailler depuis 15 ans à photographier les insectes. « Au cours de ses 15 ans de parcours de photographies d’insectes, je me suis  rendu compte de la menace de disparition des insectes », a-t-il souligné. D’où la nécessité, selon lui, de d’outiller les élèves afin de les impliquer dans la protection de ces insectes en voie de disparition. Tout en félicitant le promoteur, le parrain de ces expositions, Dr Jacob Sanou, par ailleurs directeur régional de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation des Hauts-Bassins a indiqué qu’il est considéré comme un innovateur. Il est donc nécessaire d’accompagner ce « passionné » qui contribue à la protection de l’environnement. Pour sa part, le directeur régional de l’éducation préscolaire, primaire et non formelle des HautsBassins, Yacouba Sanogo, a souhaité que le projet s’étende davantage à plus d’écoles de la ville.

Boudayinga J-M THIENON

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here