Campagne agricole 2020-2021

Physionomie disparate dans les Hauts Bassins et le Sud-Ouest

 

Le ministre de l’Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles, Salif Ouédraogo a visité du 20 au 22 Août 2020, les champs dans les regions des Hauts Bassins et du Sud-Ouest. Le ministre est venu constater l’état de la campagne agricole et encourager les agriculteurs afin que les objectifs de production fixés pour cette présente campagne puissent être atteints.

 

Les différents champs visités par le ministre le 22 août 2020 dans la région du Sud-Ouest présentent une physionomie hétérogène. Les céréales sont au stade de montaison et d’épiaison et le riz est à son début de tallage.

Les légumineuses sont à la levée et l’igname à la ramification. Ces différents niveaux des plants accusent un léger retard par rapport à ceux de l’année passée à la même période. Ce retard est dû au déficit pluviométrie et des 4 provinces de la région, seul le Noumbiel est le plus arrosé. Outre la pluviométrie, la région fait aussi face à des attaques des chenilles légionnaires principalement dans la Bougouriba, selon les techniciens de l’agriculture de la région.

C’est ce qu’à constaté le ministre dans les champs qu’il a visités dans les provinces du Poni, de la Bougouriba et du Ioba. Mais le directeur régional de l’agriculture et des aménagements hydro agricoles du Sud-ouest, Jules Benoit Sansan Da, l’a rassuré que si les aléas pluviométriques ne viennent pas perturber les choses, tous les facteurs sont réunis pour l’atteinte des objectifs de production. Il est en effet attendu de la région 33 784 tonnes dont 27 764 tonnes pour le riz.

Pour atteindre cet objectif, l’Etat et ses partenaires ont selon le directeur régional mis à la disposition des producteurs  des semences, des engrais, des animaux de trait et des tracteurs avec un traitement particulier pour le riz dans le cadre de l’initiative présidentielle « produire un million de tonnes de riz ». Dans les différentes exploitations et basfonds rizicoles  visités, le ministre a rappelé la philosophie de cette initiative. Il s’agit selon lui, de produire un million de tonnes de riz afin de minimiser les importations de cette denrée. Les producteurs qui disent adhérer à ce projet   ont néanmoins demandé un accompagnement en matériel agricole.

 

1000 tracteurs pour soutenir le monde agricole

 

Répondant  à leurs préoccupations, M Ouédraogo  a rassuré les producteurs  que dans le cadre de la mécanisation agricole, l’Etat va acquérir 1000 tracteurs dont 500 seront réservés aux producteurs de céréales et le reste est destiné aux cotonculteurs. Ces engins leur seront cédés à des prix subventionnés. Et pour encourager la mécanisation agricole, le premier responsable en charge de l’agriculture  a visité à Diébougou, des coopératives d’utilisation de matériels agricoles qui ont déjà obtenu des tracteurs grâce au Projet d’appui aux filières agricoles dans les régions du sud-ouest, des Hauts-Bassins, des Cascades et de la Boucle du Mouhoun. Toujours dans cette localité, il  a encouragé un producteur modèle, Bertrand Somé qui exploite 7 hectares de différentes spéculations. Pour Salif Ouédraogo, le gouvernement joue sa partition pour que les objectifs fixés pour cette campagne soient atteints. Il a invité les producteurs à suivre les conseils des techniciens agricoles et à redoubler d’efforts pour que l’agriculture réponde aux besoins des populations burkinabè. C’est le même message que le ministre de l’Agriculture a adressé aux producteurs de la région des Hauts-Bassins, où la campagne présente dans l’ensemble une bonne mine par rapport au Sud-Ouest. Dans les Hauts-Bassins, il est attendu pour cette campagne, plus de 1,4 Million de tonnes de céréales dont 1 million  de tonnes de riz et 55 000 tonnes de coton. Dans cette région où il y était du 20 au 21 août 2020, le ministre est allé encourager les producteurs modèles comme Nazé Boukaré Traoré à Kourouma dans le Kénédougou et  Moctar Ouattara a Banakorosso dans le Houet. Il s’est également rendu dans un bas fond rizicole de 600 hectares à kongolikoro dans la commune de Samorogouan. Il a également visité d’autres champs où il a, comme au Sud-Ouest, exhorté les producteurs à retrousser les manches pour l’atteinte de l’autosuffisance alimentaire. L’Etat, a-t-il rassuré, va les accompagner dans ce sens.

Adaman DRABO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here