8ème édition des journées nationales de la jeunesse catholique

 

15 000 jeunes attendus à Dédougou en 2021

 

Le Conseil national de la jeunesse catholique du Burkina a animé une conférence de presse le samedi 25 janvier 2020 à Dédougou en vue d’informer les animateurs des médias de la tenue de la 8ème édition des journées nationales de la jeunesse catholique dans le diocèse de Dédougou. C’est sous le thème « heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu » que se tiendront ces journées nationales de la jeunesse catholiques, à Dédougou en 2021.

 

En prélude de la 8ème édition des journées nationales de la jeunesse catholique prévue du 4 au 8 août 2021 à Dédougou le Conseil national de la jeunesse catholique du Burkina a organisé cette conférence de presse pour donner les grandes orientations de cette messe des jeunes. D’entrée de jeux, le conférencier principal, Valéry K. Sakougri, aumônier national, a indiqué que ces journées visent à amener les jeunes à être des artisans de paix et de cohésion sociale que d’être des victimes ou des acteurs de la violence, du vandalisme ou encore de l’incivisme. C’est dans cette dynamique que ce rendez-vous triennal de la jeunesse catholique ouvre ses portes aux jeunes des autres confessions religieuses. Au total ce sont quinze mille (15 000) jeunes qui sont attendus en août 2021 dans la cité de Bankuy pour des activités socio-culturelles, d’enseignements et spirituelles. Les préoccupations des hommes de média de la cité de Bankuy ont été axées essentiellement sur la sécurité des pèlerins, l’hébergement et la restauration. Pour l’hébergement et la restauration, une contribution de cinq mille (5 000) FCFA par jeune est sollicitée, selon les organisateurs. Pour la question d’hébergement, le comité d’organisation, pour avoir déjà accueilli plus de mille jeunes dans le cadre du « carrefour des jeunes pour la paix » en 2019, reste confiant. Et ce sont les écoles et d’autres sites à déterminer, qui sont ciblés pour l’hébergement de ces quinze mille jeunes qui feront le déplacement de Dédougou. Sur la question de la sécurité, les conférenciers rassurent de l’étroite collaboration avec les forces de défense et de sécurité pour assurer une sécurisation maximale des différents sites à retenir pour l’évènement. Pour se faire, deux-cent forces de l’ordre seront sollicitées pour la cause. Cette prise de langue avec les hommes de médias de Dédougou a marqué aussi le lancement officiel du concours de la conception du logo et de la composition de l’hymne de la 8ème édition des journées nationales de la jeunesse catholique du Burkina. Les artistes devront tenir compte du thème, faire sortir les traits saillants du symbole de la paix, de la localité diocésaine abritant les journées et de la cohésion sociale pour conception du logo et de la composition de l’hymne en langue française pour une durée de cinq minutes au maximum, selon les explications du président du Conseil national de la jeunesse catholique du Burkina Jules Bazié. Les propositions à ce concours sont attendues au plus tard le mercredi 4 mars 2020.

Kamélé FAYAMA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here