Burkina Faso-Presse-Revue

Religion et société au menu des journaux burkinabè

Ouagadougou, 16 août 2019 (AIB) – Les quotidiens burkinabè de ce vendredi traitent l’actualité marquée par des faits sociaux, avec un accent particulier sur la fête de l’Assomption célébrée la veille.

«Fête de l’Assomption: Des prières pour la paix au Burkina», titre le quotidien national Sidwaya qui relate que les fidèles chrétiens ont célébré, hier jeudi, au sanctuaire Notre Dame de Yagma, à la sortie Nord de Ouagadougou, la fête de l’Assomption.

Selon le journal, cette année, la fête chrétienne, qui marque l’élévation de la Vierge Marie au ciel, a été placée sous le thème : «La miséricorde de Dieu s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craigne».

Parlant de cette célébration, Le Pays affiche : «Fêtes de l’Assomption : Les fidèles catholiques solidaires des déplacés internes».

Le même quotidien privé évoque dans sa rubrique ‘’Dialogue intérieur’’, le 75e anniversaire du débarquement en Provence, en soulignant: «Un devoir de mémoire qui s’impose».

Dans son ‘’Regard sur l’actualité’’, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, aborde le sujet sous le titre : «Tirailleurs sénégalais : le prix du sang payé en monnaie de singe».

En conclusion, le commentateur de L’Observateur Paalga fait observer qu’«on voit donc plus qu’une commémoration et des opérations d’un force (Barkhane) aux résultats mitigés pour apaiser les cœurs».

Sidwaya consacre sa manchette au fait social relatif au mariage de personnes nées de la même mère le même jour, laissant lire à sa une : «Mariage des jumeaux : Pas un pas sans l’autre».

Quant à L’Express du Faso, quotidien privé édité à Bobo-Dioulasso, 2e ville du Burkina Faso, il met en exergue un traditionnaliste dans la région de l’ouest burkinabè, titrant : «Kankalaba dans la Léraba : Kakié Traoré, guérisseur-féticheur…».

 

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here