SN-SOSUCO

250 kilogrammes de sucre à la grande mosquée de Dédougou

La directrice commerciale et marketing de la Société nouvelle- Société sucrière de la Comoé (SN-SOSUCO) a remis 250 kilogrammes de sucre à la grande mosquée de Dédougou, le samedi 1er juin 2019. Un geste qui vise à marquer la solidarité et le partage de la société aux fidèles musulmans en ce mois de Ramadan.

 

Les fidèles musulmans de la grande mosquée de Dédougou, avec à leur tête le grand Imam, Almamy Famata Traoré, ont reçu la visite de la directrice commerciale et marketing de la Société nouvelle-Société sucrière de la Comoé (SN-SOSUCO), Aminata Kielem, le samedi 1er juin 2019, à 14 heures après la prière de « Ad Dohr ». Accompagnée d’un agent commercial de la boutique de Dédougou, la responsable commerciale de la nationale sucrière soutient qu’elle est venue témoigner la solidarité et le partage de la société sucrière aux musulmans de la grande mosquée de Dédougou en ce mois de pénitence et de pardon en leur offrant 250 kilogrammes de sucre, soit dix cartons. « Etant donné que nous sommes à un mois de partage et de solidarité, la société nationale sucrière de la Comoé a voulu manifester son soutien aux musulmans de Dédougou par ce geste qui n’est pas le premier. Depuis notre installation ici à Dédougou en 2016, nous nous efforçons chaque année à accompagner les musulmans dans le mois béni de Ramadan », dit Mme Kielem. Un don qui a donné de la joie aux fidèles de la grande mosquée de Dédougou qui, par la voix du grand Imam, ont remercié et donné des bénédictions pour la prospérité de la SN-SOSUCO. « Nous sommes heureux de recevoir la directrice commerciale de la SN-SOSUCO qui est venue nous donner du sucre en ce mois de carême. C’est un don qui va nous permettra de bien terminer ce mois qui tire à sa fin. Nous prions pour la prospérité de cette société qui ne cesse de nous accompagner depuis l’implantation de sa boutique ici à Dédougou en 2016 », soutient Almamy Famata Traoré, grand Imam de Dédougou. En rappel, dans sa stratégie de commercialisation et d’être plus proche de ses clients, le SN-SOSUCO, aux dires de Mme Kielem, a entrepris l’ouverture des boutiques de vente dans les différentes régions du Burkina Faso. A ce jour, poursuit-elle, huit boutiques sont opérationnelles, et autres régions seront couvertes dans un court terme.

Kamélé FAYAMA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here