Burkina-Insécurité-Lutte

Insécurité : L’Etat travaille pour que les agriculteurs regagnent leurs terres (Président)

Gaoua, 26 avr 2019(AIB)- Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a  affirmé vendredi que son gouvernement travaille à faire reculer la recrudescence des attaques  terroristes afin que les populations déplacées retrouvent leurs terres pour mener à bien  leurs activités sylvo-agro-pastorales.

«Nous faisons l’objet d’attaques terroristes récurrentes au Nord, au Sahel et au Centre-Nord… qui ont entraîné  des déplacements de populations de leurs zones », a affirmé le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Le président du Faso a  expliqué que la principale préoccupation consiste à faire revenir les  producteurs déplacés dans leur terroir et leurs champs des localités affectées par le terrorisme.

M.Kaboré a  signalé que l’Etat travaille à faire reculer les multiples attaques terroristes qui existent dans ces zones afin que les populations retrouvent leurs terres  pour continuer à  mener leurs activités agricoles et pastorales.

Le Chef de l’Etat s’exprimait vendredi, à l’occasion de l’ouverture officielle de la foire de la 21e édition de la journée nationale du paysan 2019 à Gaoua.

Roch Marc Christian Kaboré  a précisé que le thème de la JNP 2019 intitulé « Défis de la sécurité alimentaire dans un contexte d’insécurité : quelles stratégies d’accompagnement des exploitations agro-sylvo–pastorales, halieutiques et fauniques » interpelle les autorités  au regard de la montée du terrorisme au Burkina.

«Je voudrais d’abord saluer la tenue de cette JNP 2019 qui constitue une opportunité de rencontrer les producteurs  et la participation de toutes les régions de notre pays », a-t-il confié.

Le ministre de l’Agriculture et des aménagements hydrauliques, Salifou Ouédraogo, a indiqué que  la 21e édition de la JNP regroupe environ 1000 producteurs venus des treize régions du Burkina Faso qui vont se plancher, 72 heures durant, aux préoccupations du monde rural.

Pour M. Ouédraogo, le secteur agro- sylvo- pastorale, halieutique et faunique est l’épicentre de la politique de développement du  pays.

Dans son allocution, le ministre en charge de l’Agriculture a souligné que le gouvernement s’engage à offrir à tous les Burkinabè une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable.

Il a en outre mentionné que plusieurs actions et reformes ont été entreprises pour soutenir la transformation du secteur agricole qui sont entre autres, la création de la Banque agricole, le financement de plus de 645 projets, la mise en terre de 4 200 000 plants, la réalisation de 9 nouveaux barrages et plus de 6440 nouveaux forages au profit des populations.

Salifou Ouédraogo a signifié que malgré ces nombreuses actions entreprises, des défis restent à relever pour l’atteinte des objectifs du monde rural.

A cette JNP 2019 qui se tient du 25 au 27 avril dans la cite  du Bafuji, le gouvernement  a  remis du matériel agricole d’une valeur de près de  soixante-onze millions de francs CFA aux producteurs et a reconnu le mérite de cent quarante un agents qui ont été décorés.

Agence d’information du Burkina

NO/ata/ak

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here