Tapoa

Offre éducative

Le Collège Privé Catholique Saint Hilaire de Diapaga inauguré.

 

Gayéri, (AIB) – L’Evêque du diocèse de Fada N’Gourma Monseigneur Pierre Claver Yempaabu Malgo a procédé le jeudi 24 janvier 2019 à l’inauguration du Collège Privé Catholique Saint Hilaire de Diapaga. Fruit d’un partenariat de plus de 54 ans entre le diocèse de Fada N’Gourma dont les limites sont celles de la région de l’Est et le diocèse de Corcasonne et Narbonne en France. Ce collège constitue l’un des trois axes de la convention signée en novembre 2016 entre l’enseignement catholique de Fada N’Gourma et celui de Corcasonne. La cérémonie s’est déroulée en présence des autorités provinciales et une forte communauté catholique.

 

D’un coût global de 57 014 165 francs CFA, reçue en partie du diocèse de Corcasonne Narbonne en France ; le joyau qui trône sur 23 hectares comprend 4 classes (6ème, 5ème, 4ème, 3ème) ; un bâtiment administratif de 4 bureaux avec salle des professeurs, un forage positif 1,6 m3 ; des toilettes ; et l’équipement des salles de classe afin d’offrir de meilleurs conditions d’études aux élèves et aux professeurs.

 

Au nom des bénéficiaires, l’élève YONLI Banyama Pendo a remercié les donateurs et l’évêque de Fada N’Gourma qui depuis 2012 date de son arrivé a fait de la scolarisation des enfants du gulmu l’une de ses priorités pastorales avec pour objectif de construire un collège dans chaque paroisse. Les élèves tout comme le Maire de Diapaga et le représentant du Comité Paroissial de suivi des travaux du collège ; ont souhaité plus d’implication de son Excellence l’évêque de Fada N’Gourma pour que les années à venir le collège se transforme en lycée et voir en université privée catholique.

 

L’évêque Pierre Claver Yempaabu MALGO a dans son adresse tenu à remercier les propriétaires terriens qui ont généreusement donné leur patrimoine à l’église pour la construction du collège. Il a ensuite exhorté l’ensemble des acteurs à mener des réflexions prospectives pour rechercher encore plus la perfection. Après avoir fait la genèse de la coopérative entre son diocèse et celui de Corcasonne Narbonne en France  qui date depuis cinquantaine d’année. Il dira que ce collège est le résultat des efforts multiformes. La mise en œuvre de ce projet ayant impliqué plusieurs acteurs ; en remerciant les partenaires au développement le Directeur Provincial du Post-primaire et du Secondaire de la Tapoa Ali OUEDRAOGO a indiqué que la réalisation de ces infrastructures a créé les conditions matérielles pour l’émergence et le développement des compétences mais surtout l’épanouissement individuel et collectif ainsi qu’à la résorption des inégalités. Il faut noter que si l’établissement porte le nom de Saint Hilaire ce n’est pas par le fait du hasard. Saint Hilaire fut le premier évêque de Corcasonne. C’est donc en honneur à ce diocèse ami du diocèse de Fada N’Gourma que l’évêque a bien voulu donner ce nom.

 

Aux professeurs, parents d’élèves, élèves et population il a dit que les deux diocèses leur témoignent leur confiance et leur confie une lourde responsabilité afin que cet établissement soit un lieu de savoir et d’excellence. Son Excellence Pierre Claver s’est engagé au nom de l’église à intensifier son accompagnement en vue d’apporter sa modeste contribution dans l’approfondissement et le développement de cette innovation éducative. Une mention spéciale a été faite à son Excellence Monseigneur Alain Planet ainsi que le comité de jumelage de Carcasonne qui avait bien voulu assister à cette cérémonie de bénédiction et d’inauguration. Bien que loin des yeux, il a tenu à leur exprimer sa profonde reconnaissance pour la contribution combien importante à la réalisation de ce projet mais surtout pour leur collaboration et leur amitié. Une Prière pour la paix au Faso et pour les  forces de défense et de sécurité  a clos la cérémonie.

 

LIDO K. Boureima

AIB/Tapoa

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here