Traitement de l’information parlementaire

Des journalistes de l’Ouest en phase avec l’Assemblée nationale

L’Assemblée nationale a organisé, les 28 et 29 décembre 2018 à Bobo-Dioulasso, un séminaire de renforcement des capacités des journalistes sur le traitement de l’information parlementaire.  L’ouverture des travaux a été présidée par Kassoum Traoré, 2e vice-président de l’Assemblée nationale.

 

L’objectif de cette session de formation est de créer un cadre d’échanges pour les journalistes dans le domaine de l’action parlementaire en vue de faciliter une meilleure compréhension et une circulation de l’information sur les activités de l’Assemblée nationale. Il fait suite à une promesse faite le 8 septembre 2018 par le président de l’Assemblée nationale (AN), Alassane Bala Sakandé aux journalistes en vue  de renforcer leurs capacités sur le traitement de l’information parlementaire. Alassane Bala Sakandé a ainsi joint l’acte à la parole à travers l’organisation  de ce séminaire, les 28 et 29 décembre 2018 à Bobo-Dioulasso. Ce séminaire a regroupé une soixantaine de journalistes venues des régions des Hauts-Bassins, du Sud-Ouest, de la Boucle du Mouhoun et des Cascades.

Au cours de ses 48 heures, les modules abordés sont, entre autres, « L’Assemblée nationale au sein des institutions de l’Etat », « L’Assemblée nationale : un ensemble de règles et de procédures ». En plus des connaissances sur l’institution, les journalistes ont reçu des rudiments sur « Les différents genres journalistiques », « Les sources et le traitement journalistique de l’information parlementaire », « Le traitement de l’information relative au terrorisme ».

Le 2e vice-président de l’AN, Kassoum Traoré a présidé la cérémonie d’ouverture du séminaire. Pour lui, ce séminaire vise à faire en sorte que les média puissent jouer leurs rôles d’information, de formation, de sensibilisation sur les activités parlementaires de l’AN. « Nous souhaitons qu’à l’issue de ce séminaire, les médias soient outillés pour faire connaitre les mission de l’AN et les lois votées afin de faciliter leur mise en œuvre »,  a-t-il poursuivi. Les journalistes à leur tour ont apprécié cette formation, qui de leur point de vue a contribué à enrichi leurs connaissances sur l’AN. Et de souhaiter que ce séminaire s’étendre au profit des autres journalistes du Burkina Faso.

Boudayinga J-M THIENON

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here