Art et culture

« Mina » dans les bacs à disque musicale

L’artiste musicien et compositeur, Nyankélé, de son vrai nom Hassane Saria, a animé un concert dédicace dans la soirée du samedi 30 juillet 2022 à l’Espace Laafia de Bobo-Dioulasso pour la sortie officielle de son album « Mina ». C’était sous le parrainage du président du conseil régional de la jeunesse de Bobo-Dioulasso et du co-parrainage de l’ingénieur agronome, Manaka Douanio.

Le cercle des artistes musiciens s’est agrandi ce samedi 30 juillet 2022 avec la sortie discographique de l’album « Mina » de l’artiste musicien et compositeur Nyankélé. Composé de 8 titres, ce tout nouvel album, selon son auteur, véhicule des messages d’union, et aborde les thématiques liées à la société.

« La musique, à mon sens doit conseiller et véhiculer des messages forts dans le but de contribuer à éveiller les consciences. C’est dans ce sens que dans mon premier album, j’incite mes mélomanes à un retour aux sources, au respect des valeurs africaines telles que le respect des ainés, et à cultiver la fraternité », a fait savoir Nyankélé. Chanté en San et en dioula, cet album interpelle les Burkinabè à plus de patriotisme.

C’est tout petit, que l’artiste Nyankélé, Hassane Saria à l’état civil, dit avoir été affecté par le virus de la musique. Pour concrétiser ce rêve d’enfance, il part en aventure au Mali pour se perfectionner et apprendre à jouer aux  instruments de musique, notamment le N’goni. En 2020, il revient au Burkina Faso pour rentrer en studio et sortir cet album de 8 titres en fin 2021. Le manque de financement et d’assistance technique ont été les principales difficultés auxquelles l’artiste a dû faire face pour réaliser ce chef-d’œuvre. Parrain de ce concert dédicace, le président du conseil régional de la jeunesse des Hauts-Bassins, Omar Traoré, a loué la détermination et l’engagement de l’artiste, et surtout les messages qu’il véhicule dans sa production.

« Après dégustation de l’album, j’ai été ému et je pense que s’il est soutenu ce jeune artiste peut aller loin. En tant que premier responsable de la jeunesse de Bobo-Dioulasso, je suis disponible pour encourager la jeunesse et leur dire que nous restons disponibles pour les soutenir dans leurs différentes activités en faveur du développement culturel de la région des hauts bassins », a fait savoir M. Traoré.

Fatoumata Raïssatou TOE

(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here