Nord

Zondoma

Gestion des catastrophes

Un plan de contingence en gestation dans le Zondoma

Gourcy, (AIB)- Le Conseil provincial de secours d’urgence et de réhabilitation (COPROSUR) du Zondoma s’est réuni du 21 au 25 mars 2022 à Gourcy, en vue de doter la province d’un plan de contingence.

Selon les données disponibles au Secrétariat permanent du Conseil national de secours d’urgence et de réhabilitation (SP/CONASUR), notre pays est sous la menace permanente des catastrophes comme les inondations, la sécheresse, les maladies épidémiques, l’insécurité et les attaques acridiennes. Il est donc une nécessité d’être toujours prêt à travers un plan opérationnel à faire face efficacement aux conséquences de ces risques qui peuvent se déclencher à tout moment. Si au niveau national, il existe déjà un référentiel de riposte aux crises humanitaires, la plupart des régions, des provinces et des communes ne l’ont pas encore. « C’est une chance pour la province du Zondoma de pouvoir disposer de ce précieux sésame », a indiqué la présidente du COPROSUR, la haut-commissaire Ouo Abibata Bamouni/Traoré. Pendant cinq jours, les participants ont actualisé leurs connaissances sur les notions de catastrophes et le processus de mise en œuvre d’un plan de contingence avant de se penchés sur l’élaboration du plan proprement dit. Après l’analyse des risques potentiels qui pèsent sur la localité, c’est le cas de l’insécurité qui a retenu l’attention des participants. Les participants ont identifié des actions de préparation et de gestion de la phase d’urgence et de coordination des interventions en cas de crise sécuritaire. La rencontre a permis à l’équipe du SP/CONASUR et celle du projet DP ECHO, de dresser le premier draft du plan de contingence qui sera validé dans les moments à venir. Selon les organisateurs, cette activité s’inscrit dans le cadre du projet  »Amélioration de la préparation et des capacités de réponse aux risques de catastrophes dans les régions du Nord, de l’Est et de la Boucle du Mouhoun ». Ce projet a été mise en œuvre par l’ONG Terre des hommes.

Aziz Kiemdé

AIB/Zondoma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here