Projet régional d’appui au pastoralisme au sahel-Burkina Faso

Le comité de suivi constate les réalisations

 

En marge de la première session du comité de suivi et de gestion des projets et programme tenue à Dédougou dans la Boucle du Mouhoun, les membres du comité ont effectué une sortie de terrain le lundi 27 juillet 2020 pour constater la réalisation des infrastructures du projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel-Burkina Faso (PRAPS). Sur l’axe Kamandena-Kari, dans la commune de Dédougou, les membres du comité ont visité un bouli et un marché à bétails.

 

Scindé en trois équipes, les membres du comité de suivi des projets et programmes de développement ont effectué une sortie de terrain le lundi 27 juillet 2020 dans la Boucle du Mouhoun pour constater de visu, les réalisations du projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel-Burkina Faso(PRAPS) dans la région. « Cette visite de terrain a permis aux membres du comité de constater eux-mêmes les différentes réalisations afin que ce ne soit pas du virtuel. Ils approuvent des programmes de travail et de budget annuel (PTBA) et adoptent des rapports d’activités, mais il était important qu’ils viennent aussi sur le terrain voir ce qui est fait afin de se convaincre que ce qu’ils donnent comme approbation et validation c’est du réel », se justifie Amado Ouédraogo.

Sur l’axe 2, l’équipe conduite par le directeur général des espaces et aménagements pastoraux, Rimwaodo Amado Ouédraogo, a visité un  bouli à Kamandema et le marché à bétail de Kari. Réalisé à hauteur de plus 88 000 000 FCFA, le bouli de Kamandena d’une capacité d’environ 27 000 mètres cube d’eau, à en croire le directeur général des espaces et aménagements pastoraux, vise à pallier au problème d’abreuvement des animaux, surtout en période de pénurie d’eau.« Cette infrastructure permettra non seulement de faciliter l’abreuvement des animaux en période sèche, mais également participer à la réduction des conflits et à la pression d’usages autour des points d’eau existants », soutient-il. De Kamandena, Rimwaodo Amado Ouédraogo et son équipe se sont rendus au marché à bétail de Kari, un village carrefour situé à une vingtaine de kilomètres de Dédougou sur l’axe Dédougou-Bobo.

L’un des plus grands marchés à bétail du Mouhoun

 

C’est de concert avec les autorités communales, que le PRAPS, a accepté doté ce village, d’un grand axe de transhumance,  d’une infrastructure moderne de commercialisation des animaux, selon les explications de M. Ouédraogo. Composé de deux hangars de négociation, de locaux pour les gardiens des lieux, d’un quai d’embarquement, de toilettes, d’adductions d’eau…, ce marché selon les initiateurs est l’un des plus grands marchés à bétail de la région de la Boucle du Mouhoun. « C’est un marché qui a tout pour améliorer la commercialisation des animaux, il reste maintenant à inviter les éleveurs à en faire un bon usage et à l’animer », conclu M. Ouédraogo.

Représentant les bénéficiaires de ces infrastructures, le maire de la commune urbaine de Dédougou, Karim Kondé, n’a pas manqué d’exprimer sa joie au cours de cette visite. « C’est tout heureux que nous recevons ces différentes infrastructures dans la commune qui vont contribuer sans nul doute à améliorer les conditions de vie des populations. Pour ce faire, je prends l’engagement au nom du conseil municipal de Dédougou, de mettre les bouchés doubles avec l’implication de tous les acteurs concernés pour une gestion efficiente de ces infrastructures », foi du maire de la commune de Dédougou, Karim Kondé.

D’ores et déjà, le bourgmestre de Dédougou a promis une voie pour faciliter l’accès au marché de Kari. Outre le bouli de Kamandena et le marché à bétail de Kari, les deux autres équipes des membres du comité ont pu visiter des forages pastoraux à haut débit équipés de châteaux d’eau, un poste vétérinaire équipé, et une aire d’abattage mis aux normes pour faciliter la transformation des produits des animaux.

Kamélé FAYAMA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here