Site icon AIB – Agence d'Information du Burkina

Burkina : Politique et agriculture au menu des quotidiens

Burkina-Presse-Revue

Burkina : Politique et agriculture au menu des quotidiens

Ouagadougou, 9 déc. 2022 (AIB)- Les journaux burkinabè de ce vendredi s’intéressent à l’approvisionnement en intrants agricoles, à la subvention de l’Etat au cinéma et à l’affaire Ousmane Guiro sans oublier l’importance des produits chimiques dans les cultures.

« Commission nationale de lutte contre la fraude : l’importance des produits chimiques au menu de la 2è session », titre le quotidien public, Sidwaya.

Le quotidien public rapporte que la Coordination nationale de lutte contre la fraude (CNLF) a organisé la deuxième session ordinaire de l’année de lutte contre la fraude, le jeudi 8 décembre 2022 à Ouagadougou.

Selon lui, le coordonnateur national de la CNLF, Victor Ilboudo a expliqué que les produits chimiques, indispensables à la vie moderne sont utilisés dans la santé, l’agriculture, la foresterie, les sciences et technologies, les industries extractives, etc.

M. Ilboudo précise cependant que ces substances employées sans précaution, peuvent entrainer des dommages sur l’environnement, la santé et l’économie comme le cas des produits chimiques dans le domaine minier.

Dans la même lancée, le quotidien privé, Le Pays indique que l’un des objectifs de cette session était de faire en sorte d’avoir les bonnes pratiques et une communication a été faite dans ce sens.

« Affaire Ousmane Guiro : Le dossier renvoyé aux prochaines assises criminelles », titre à sa Une Le Pays.

Le quotidien privé indique que la Chambre criminelle de la Cour d’appel de Ouagadougou a encore renvoyé le dossier de l’affaire ministère public contre l’ex-Directeur général des Douanes, Ousmane Guiro, à la prochaine session des assises criminelles, hier 8 décembre 2022, pour une exécution de la justice.

En effet, les conseils de la partie poursuivante, en l’occurrence le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC), étaient absents à l’audience.

Le journal rappelle qu’Ousmane Guiro est poursuivi pour, entre autres, «corruption passive, enrichissement illicite et violation à la réglementation des changes et recel».

« Subvention de l’Etat au cinéma : 1,5 milliards F CFA pour 47 projets », titre à sa Une le journal Sidwaya.

Sidwaya relate que le ministre de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Jean Emmanuel Ouédraogo a procédé le 8 décembre 2022 à Ouagadougou, à la cérémonie de proclamation des résultats de la subvention accordée par l’Etat à la production et post-production des œuvres cinématographiques et audiovisuelles.

Le journal ajoute que sur 140 projets tous genres confondus (long métrage fiction, long et court métrage documentaire, les séries télévisuelles, etc.), 47 vont bénéficier d’une enveloppe de 1,5 milliards F CFA que l’Etat a accordé comme subvention.

« Approvisionnement en intrants agricole : La CAIMA fertilise contre vents et marrées », titre, à sa une, le doyen des quotidiens privés burkinabè, L’Observateur Paalga.

L’Observateur Paalga informe que depuis sa création en juin 2020, la Centrale d’approvisionnement en intrants et matériel agricoles (CAIMA) cultivait son champ dans le silence.

Le jeudi 8 décembre 2022, elle a décidé de rompre ce silence et de donner de la visibilité à ses actions sur le terrain, relate le confrère.

Et de relever que pour cette première sortie, la CAIMA a fait d’une pierre deux coups en adressant le bilan à mi-parcours de ses activités menées dans le cadre de la campagne agricole 2021-2022 et de la campagne 2022-2023.

Il est ressorti du bilan fourni par le premier responsable de la mission, Passam-Manegré Zida, que malgré la covid-19 et la crise entre la Russie et l’Ukraine, la CAIMA a mis en branle sa machine pour acquérir des intrants de qualité.

Par exemple, en 2022, elle dispose de 50.000 tonnes d’engrais minéraux granulés, 51.000 litres d’engrais liquides et de 300 tonnes de fumure organique.

Agence d’information du Burkina

ZST/wis

Quitter la version mobile