Site icon AIB – Agence d'Information du Burkina

Burkina : Politique et justice à la Une des quotidiens burkinabè

Burkina-Presse-Revue

Burkina : Politique et justice à la Une des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 20 septembre 2022 (AIB)– Les journaux burkinabè de ce mardi évoquent, entre autres sujets, la suppression des pauses-déjeuners par une note émanant de la Primature, la participation du Premier ministre Albert Ouédraogo au sommet sur la transformation de l’éducation, sans oublier le procès Dabo Boukary, ouvert la veille.

Le quotidien privé Le Pays titre à sa Une : « Procès de l’affaire Dabo Boukary : +J’ai été meurtri dans mon esprit, mon âme et ma chair par les accusations portées à mon encontre+, déclare Mamadou Bamba ».

Pour Le Pays, Mamadou Bamba, Gilbert Dienderé et Magloire Victor Yougbaré sont les principaux accusés.

Le journal poursuit que, les deux premiers ont répondu à l’appel de la chambre criminelle de la cour d’appel tandis que Magloire Victor Yougbaré n’a pas comparu parce qu’il est en Italie.

L’Express du Faso, édité à Bobo-Dioulasso annonce que Gilbert Dienderé, capitaine au moment des faits, est accusé d’avoir ordonné l’enlèvement du corps de l’étudiant puis son inhumation à Pô.

Il ajoute que Magloire Victor Yougbaré, sergent au moment des faits, quant à lui, est accusé d’avoir conduit le véhicule qui a conduit Dabo Boukary au Conseil de l’attente.

Le quotidien d’Etat Sidwaya mentionne que Mamadou Bamba, étudiant au moment des faits, est accusé de complicité, d’arrestation illégale, séquestration aggravée et de complicité de coups et blessures ayant entrainé la mort sans intention de la donner et de recel de cadavre.

Les journaux se sont également intéressés à l’affaire de la journaliste stagiaire de Fasopic, Nafissatou Yemboné prise en flagrant délit d’enregistrement dans la salle d’audience lors du procès Dabo Boukary.

Après comparution immédiat, Nafissatou écope d’une amande de 50 000 F CFA assorti de sursis et les enregistrements ont été détruits.

Dans un autre volet, le doyen des quotidiens privés L’Observateur Paalga affiche : « Transformation de l’éducation : L’engagement du Burkina aux Nations unies »

Pour ce quotidien, le Premier ministre, Albert Ouédraogo doit faire une déclaration d’engagement de son pays lors du sommet sur la transformation de l’éducation organisée par les Nations unies en faveur d’une éducation de base obligatoire et gratuite, variée et adaptée, avec un accent particulier sur les enfants vulnérables.

Le quotidien privé Le Pays, de son côté, mentionne à sa Une :  « Suppression des pauses-déjeuners ordonnée par le Premier ministre : Vous avez bien dit réduction du train de vie de l’Etat ?».

Le Pays précise que le Premier ministre invite tout ministère et président d’institution à mettre fin à la prise en charge des pauses-déjeuners servies aux participants lors des activités délocalisées.

Le journal L’Express du Faso ajoute que l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC) a relevé une permanence de dépenses illicites et réfractaires à la réduction du train de vie de l’Etat dans ses rapports issus des missions de contrôle et de l’audit.

Le même journal poursuit qu’en réalité, les prix de ces déjeuners sont souvent surfacturés en complicité avec les services traiteurs qui, à la fin de l’activité, « se gèrent » les comptes avec le client de l’Etat qui fait la commande.

Agence d’information du Burkina

AGM-BSK-OLA/

 

 

 

 

Quitter la version mobile