Site icon AIB – Agence d'Information du Burkina

Commune de Zabré : Le nouveau préfet et président de la délégation spéciale Alain Bassono installé

Burkina-Zabré-Préfet-Installation

Commune de Zabré : Le nouveau préfet et président de la délégation spéciale Alain Bassono installé

Zabré, 22 août 2022 (AIB)-Le secrétaire général de la province du Boulgou Désiré Badolo a procédé vendredi, à l’installation du nouveau préfet et président de la délégation spéciale, B. Alain Bassono.

Précédemment secrétaire général de la mairie de Bittou dans la province de Boulgou, B. Alain Bassono prend désormais les commandes à la tête du département de Zabré en tant que préfet et cumulativement président de la délégation spéciale de la commune.

« Une seule hirondelle ne fait pas le printemps, pour dire que seul, je n’arriverai pas. C’est la conjugaison des efforts de tous les acteurs et avec un leadership éclairé que nous parviendrons à engranger des résultats », a déclaré le préfet entrant.

Le nouveau préfet et président de la délégation spéciale, Alain Bassono (en costume) et le préfet sorti Mahamadi Ouaré, (en Faso danfani)

Pour ce faire, il a lancé un « appel à la solidarité, à la tolérance, à l’abnégation au travail, en vue de la consolidation de la cohésion sociale dans la commune, seule gage de booster le développement » a-t-il laissé entendre.

Parent à plaisanterie de ses nouveaux administrés parce que gourounsi en territoire bissa, il dit vouloir ériger la commune de Zabré au même rang que celle de Réo (rires) en comptant sur tout le monde.

Quant au préfet sorti Mahamadi Ouaré, il dit quitter le département la tête haute après trois années passées à la tête du département.


« Pour ma part, je crois avoir relevé avec brio les missions qui m’ont été confiées par ma hiérarchie, assuré comme il se doit la coordination des services techniques, contribué à préserver et à consolider la cohésion sociale et le vivre ensemble, avoir été à l’écoute et avoir répondu selon ses possibilités aux sollicitations des différentes couches sociales » a-t-il dit.

Il a ajouté que l’homme est neuf et pas dix et par conséquent, il demande pardon pour d’éventuels manquements et incompréhensions durant sa mission à la tête du département.


Le discours du préfet sorti a arraché des larmes à certains invités dans la salle et pour consoler, il dira que l’administration publique est une succession d’attachement et d’arrachement.

Il a termine son intervention en demandant aux différentes forces vives présentes dans la salle, d’apporter le même soutien dont il a lui-même bénéficié, à son remplaçant pour la réussite de sa mission.

Mahamadi Ouaré, le préfet sorti est appelé à la même mission dans le département de Yalgo, province du Namentenga, région du Centre-Nord.

Agence d’information du Burkina

JPB/wis

Quitter la version mobile