Site icon AIB – Agence d'Information du Burkina

Bourzanga : 9 VDP et 3 militaires perdus dans le délogement d’un groupe armé

Bourzanga : 9 VDP et 3 militaires perdus dans le délogement d’un groupe armé

Kongoussi, 5 août 2022 (AIB)- L’armée burkinabè et les Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) ont neutralisé jeudi à Boulounga, de nombreux hommes armés qui avaient trouvé refuge dans les concessions abandonnées par les populations en fuite, a appris l’AIB de témoins. Mais ils ont perdu 12 hommes.

Les Forces de défense et de sécurité (FDS) et les Volontaires pour la défense de la patrie (VDP) ont délogé, ce 4 août 2022 en début de matinée,  un groupe armé qui avait élu domicile dans les maisons abandonnées par les populations de Boulounga.

Selon les témoignages recueillis par l’AIB, l’offensive de l’armée a débuté vers 7 h temps universel et l’opération a permis de neutraliser plusieurs hommes armés.

«ce matin, des coups de feu ont été entendus sur le site d’orpaillage de Alga. Après renseignement, il est ressorti que c’est un groupe armé qui voulait attaquer les orpailleurs téméraires qui y sont toujours. C’est ainsi que les militaires et les VDP de Bourzanga ont décidé d’aller à leur trousse. Une fois sur le site, ils ont senti la présence des hommes armés vers Boulounga, à quelques 2 km du site. Les forces étatiques optent de les y rejoindre. A l’entrée nette du village, des hommes lourdement armés font irruption de part et d’autre de la RN22, sortant des concessions abandonnées. Ils ont commencé à ouvrir le feu. Les affrontements ont commencé à 7 h et c’est la pluie qui a occasionné l’arrêt des hostilités. Plus d’une dizaines d’hommes armés ont été abattus», ont relaté nos sources .

 

Selon une autre source, 3 militaires et 9 VDP ont perdu la vie.

Une autorité administrative a confirmé les faits à l’AIB et a assuré que le calme est revenu. Pour l’heure, aucun bilan officiel n’est disponible.

En rappel, des hommes armés avaient intimé l’ordre aux habitants de Boulounga et Alga de quitter les lieux sous peine de représailles courant mai 2022.

Cette menace avait été mise à exécution en juin dernier et au moins six personnes avaient été tuées.

Depuis lors, le site d’or de Alga et le village de Boulounga se sont vidés et les hommes armés régnaient en maitres.

Agence d’information du Burkina

Quitter la version mobile