Burkina : Lancement d’un logiciel de délivrance d’actes de justice pour les régions en proie à l’insécurité

Kongoussi, 24 juin 2022 (AIB)-Le ministère en charge de la Justice a lancé hier jeudi, un logiciel de gestion automatisée des actes de justice, destiné  à délivrer  en priorité et à distance, ces importants documents aux populations de sept localités privées de services de justice, à cause de l’insécurité.

La salle d’audience du tribunal de grande instance de Kongoussi a accueilli un grand public le 22 juin 2022. À la présidence,  la secrétaire générale du ministère de la Justice et des Droits Humains, Bibata Nebié/Ouédraogo, assistée par le premier président de la Cour d’appel de Ouagadougou Boukary  Diallo.

Il y avait également à leurs  côtés, le   président du tribunal de grande instance de Kongoussi Moumini Simporé et le  haut-commissaire du Bam Ali Ouédraogo.

‘’L’audience’’ du jour est consacrée au lancement d’un logiciel de gestion automatisée des actes de justice comme les casiers judiciaires, les certificats de nationalité, les permis  de visite et la gestion de la chaîne pénale.

Le logiciel a  été conçu par  Pierre de la Croix Zigani, greffier en service au tribunal de grande instance de  Ouaga I.

Après avoir expliqué le fonctionnement du logiciel aux autorités, un casier judiciaire a été établi séance tenante par le concepteur du logiciel pour un usager.

Le logiciel contient plusieurs informations et les signatures des autorités compétentes de la juridiction comme le procureur du Faso et le greffier en Chef.

Il est destiné dans un premier temps aux juridictions situées dans les zones à forts défis sécuritaires.

En rappel, à cause des violences terroristes, les tribunaux de Djibo (Nord), de Diapaga (Est), de Tougan (Nord-Ouest), de Nouna (Nord-Ouest), de Dori (Nord),  de Bogandé (Est) et de Kongoussi (Centre-nord), ne sont plus fonctionnels.

«Cet instrument, pour nous, permettra aux justiciables des localités concernées, de toujours bénéficier sur place, des prestations de la justice au lieu de se déplacer, vers d’autres localités pour obtenir des actes de justice.

Cela pourra d’une part, contribuer à réduire la souffrance des populations et d’autre part, permettre à la justice de continuer à être toujours au service des populations», a souligné la secrétaire générale du ministère en charge de  la Justice représentant le ministre.

Pour le concepteur de cet outil moderne de délivrance rapide des actes, l’idée de la création a germé en lui suite à la persistance de l’insécurité dans de nombreuses zones, toute chose qui augmente la souffrance des populations pour l’obtention des actes.

«Imaginez-vous un citoyen qui ne connaît personne à Ouagadougou et qui doit s’y rendre juste pour établir un acte. C’est pourquoi, nous avons conçu ce logiciel  en collaboration avec le ministère de la Justice. Il est appelé système intégré d’informatisation de casiers judiciaires qui permet de délivrer en temps réel les différents actes. Un seul agent peut produire les actes même en dehors de la juridiction et sans connexion internet» a expliqué Pierre de la Croix Zigani.

Pour le moment c’est le casier judiciaire  qui sera  produit. Les autres actes seront déployés progressivement.

Le procureur du Faso près le tribunal de grande instance de Kongoussi Evariste Meda s’est félicité du lancement de ce logiciel qui va soulager les populations.

«Je suis la personne la plus heureuse aujourd’hui parce que le casier judiciaire est un acte du procureur du Faso. Et avec le lancement de ce logiciel, nous sommes soulagés parce qu’on pourra délivrer les actes en temps réel pour soulager la population. Nous allons, avec les personnes chargées de la saisie, travailler à ce que le casier judiciaire soit délivré le même jour» a-t-il indiqué.

Agence d’information du Burkina

Asmado RABO

 

Laisser un commentaire