Site icon AIB – Agence d'Information du Burkina

Lutte contre les changements climatiques : Le Burkina Faso mise sur l’énergie renouvelable (ministre) 

Ghana-Burkina-Changements-Climatiques-Assemblées-Declaration

Lutte contre les changements climatiques : Le Burkina Faso mise sur l’énergie renouvelable (ministre) 

Ouagadougou, 23 mai 2022 (AIB)-Le ministre de l’Economie Séglaro Abel Somé a indiqué ce lundi à Accra, au Ghana que le Burkina Faso a opté depuis quelques années pour l’énergie renouvelable dans la consommation des populations afin de lutter contre les changements climatiques. 

Le ministre de l’Economie Séglaro Abel Somé a rappelé ce lundi à Accra, au Ghana, que  » la construction d’une centrale solaire d’une capacité de 33 Mégawatt qui est en phase d’extension a permis d’injecter directement de l’énergie renouvelable dans la consommation des populations « .

Il a aussi affirmé que  » de mini-centrales solaires sont aussi construites et d’autres en chantier dans certaines zones non raccordées « .

 » La poursuite de la mise en œuvre de ces chantiers va permettre au Burkina Faso de tendre progressivement vers la production d’énergies plus propres, contribuant ainsi à lutter contre les changements climatiques et à aller vers la transition énergétique « , a promis le ministre Somé.

Le ministre de l’Economie, des Finances et de la Prospective s’exprimait ce lundi à Accra, au Ghana, à l’ouverture des travaux de la 57ème Assemblée annuelle du Conseil des gouverneurs de la Banque Africaine de Développement et de la 48ème Assemblée annuelle du Fonds Africain de Développement.

Les deux Assemblées se tiennent autour du thème : « Favoriser la résilience climatique et une transition énergétique juste pour l’Afrique ».

Selon le ministre de l’Economie Séglaro Abel Somé,  » la prise en compte de l’adaptation au changement climatique et la transition vers des énergies propres devraient être un réflexe pour nos Etats dans l’élaboration de nos politiques de développement « .

 » Je fonde l’espoir que nos échanges nous permettront de renforcer notre résilience climatique et d’amorcer véritablement une transition énergétique juste pour l’Afrique « , a-t-il souhaité.

Agence d’information du Burkina

WIS/hb 

Source : DCRP du ministère de l’Economie

Quitter la version mobile