Site icon AIB – Agence d'Information du Burkina

Accident de Yako : Le sergent-chef de police Didier Sawadogo inhumé

Accident de Yako : Le sergent-chef de police Didier Sawadogo inhumé

Yako, 15 mai 2022(AIB)-Le sergent-chef de police Didier Sawadogo (37ans), mort vendredi dans un accident de circulation avec son oncle Pengdwendé Joseph Ilboudo, a été inhumé dans l’après-midi du samedi 14 mai 2022 à Yako. Il laisse derrière lui trois enfants.

Le sergent-chef de police nationale, Didier Sawadogo va manquer à ses siens et à ses frères d’armes.

En effet, lui et son oncle Pengdwendé Joseph Ilboudo ont perdu la vie dans l’après-midi du vendredi 13 mai 2022 à Sassa (sortie de Yako), dans un accident de circulation.

C’est à quelques mètres du péage de Yako que Didier Sawadogo a été inhumé ce samedi 14 mai 2022, peu après la levée du corps intervenue à la morgue du CMA de Yako.

C’était en présence d’une immense foule composée des parents, collaborateurs, amis,  du directeur régional de la police nationale du Nord ainsi que les autorités locales, le directeur provincial de la police nationale (DPPN) du Passoré , Moussa  Kadio, venue rendre un dernier hommage au policier pour les services rendus à la Nation.

Moussa Kadio a indiqué que l’élément qu’il perd était sociable, très discipliné et prompt à exécuter avec amour et loyauté les missions qu’on lui confiait.

Celui que la police nationale du Passoré pleure est né le 31 décembre 1985 à  Niandeghin, dans la province de l’Oubritenga.

Il  a intégré l’institution policière le 13 juillet 2011 en qualité d’assistant stagiaire, avant d’être titularisé  assistant de police adjoint  le 13 juillet 2012.

Agent collecteur photo (ACP) au commissariat central de police de Yako depuis septembre 2021, Didier Sawadogo avait respectivement servi à la direction provinciale de la police nationale du Houet de 2011 à 2016 puis au commissariat central de police de Kaya de  2016 à 2021 comme ACP.

Du reste, le DPPN du Passoré a ajouté que M. Sawadogo est parti dans ce triste évènement avec son oncle maternel, Pengdwendé Joseph Ilboudo, un infirmier diplômé d’Etat précédemment  en service au centre hospitalier régional de Ouahigouya.

En ces instants douloureux, le directeur provincial de la police nationale a, au nom du ministre de l’Administration territoriale de la Décentralisation et de la Sécurité, de celui du directeur régional de la police nationale du Nord et de l’ensemble de la famille policière présenté ses condoléances les plus attristées aux familles des deux défunts.

Quant à l’infirmière diplômée d’Etat, Mariam Traoré la seule rescapée de l’accident qui a eu de légères blessures, il lui a souhaité un  prompt rétablissement.

Les représentants de la famille du défunt ont traduit leur reconnaissance aux autorités locales et à la population de Yako pour leur forte mobilisation et  leurs soutiens.

Agence d’information du Burkina

Zézouma Elie SANOU

(AIB-Passoré)

Quitter la version mobile