Site icon AIB – Agence d'Information du Burkina

Calendrier électoral : Le Burkina Faso demande à la CEDEAO un délai supplémentaire (communiqué)

Burkina-Cedeao-Transition-Durée

Calendrier électoral : Le Burkina Faso demande à la CEDEAO un délai supplémentaire (communiqué)

Ouagadougou, 27 avril 2022 (AIB)- La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) a affirmé, mercredi, que le Burkina Faso a demandé un délai supplémentaire pour «des consultations diverses», après l’expiration il y a deux jours, du délai accordé par l’institution régionale, aux militaires au pouvoir, pour présenter un «chronogramme raisonnable de retour à l’ordre constitutionnel.»

Selon le communiqué parvenu à l’AIB, la CEDEAO compte envoyer deux missions au Burkina Faso et en République de Guinée dont les autorités avaient reçu le même ultimatum du 25 avril 2022.

Le porte-parole du gouvernement burkinabè Lionel Bilgo a relevé lundi auprès de l’AFP, l’impossibilité pour le Burkina Faso, d’organiser des élections dans la paix et la quiétude, alors que le pays fait toujours face à des attaques terroristes.

« Nous n’allons pas sacrifier nos efforts pour ramener la paix au Burkina Faso en courant derrière un calendrier intangible », a-t-il expliqué à l’Agence France-Presse.

Agence d’information du Burkina

Quitter la version mobile