Site icon AIB – Agence d'Information du Burkina

Lutte/Covid 19: le ministre de la Santé sollicite l’accompagnement du Mogho Naaba Baongo

Burkina-Santé -Covid19-Lutte

Lutte/Covid 19: le ministre de la Santé sollicite l’accompagnement du Mogho Naaba Baongo

Ouagadougou, 14 janv. 2022 (AIB)- Le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo, est allé présenter, vendredi, la situation de la Covid-19 au Burkina Faso à sa Majesté le Mogho Naaba Baongo, et solliciter son accompagnement dans la lutte contre la maladie.

« L’année dernière nous étions venus rencontrer sa majesté le Mogho Naaba Baongo pour lui présenter nos civilités et demander un accompagnement dans la lutte contre la maladie en général et en particulier contre la Covid 19, et il s’est engagé à relayer les bons messages du ministère de la santé au niveau de sa communauté », a déclaré le ministre de la Santé, Pr Charlemagne Ouédraogo.

« C’est pourquoi nous sommes revenus voir sa majesté pour lui souhaiter la bonne année et échanger avec lui sur la recrudescence de la maladie et des mesures qui s’imposent, afin de faire infléchir la courbe », a-t-il ajouté.

Le ministre de la Santé s’exprimait, vendredi, après sa rencontre avec sa majesté le Mogho Naaba Baongo, à son palais à Ouagadougou.

M. Ouédrago s’est réjoui de l’engagement du Mogho Naaba à les accompagner encore à travers les messages de sensibilisation sur les mesures barrières et surtout inciter l’ensemble de la communauté à s’impliquer davantage dans la vaccination contre la covid 19.

«Nous sommes très contents de la réaction de sa majesté qui montre qu’il reste toujours engagé aux côtés du ministère de la Santé pour que de bons messages puissent parvenir aux populations, afin que chacun puisse respecter un certain nombres de mesures qui protègent contre la covid avec un accent particulier sur la vaccination », a-t-il dit.

Selon le ministre de la Santé, le Burkina Faso reste à ce jour le seul pays, dans la zone CEDEAO et jusqu’en Afrique centrale, qui a réussi a organisé une campagne de vaccination intensive contre la covid-19.

A ses dires, cette campagne qui a concerné les quatre (4) régions du Burkina (Centre, Centre-ouest, Hauts-Bassins et Sud-ouest) a permis de vacciner en 10 jours (14 au 23 décembre 2021) environ 700 mille personnes contre la Covid-19.

Ainsi, dit-il, en fin d’année 2021 le pays enregistrait 1 million 170 mille personnes vaccinées contre la covid 19 avec les vaccins disponibles et offerts gratuitement aux populations.

L’ambition du département de la Santé, à l’entendre, est d’atteindre une cible de 70% de la population générale d’ici à décembre 2022.

Le ministre a, d’ailleurs, informé de la réorganisation d’autres campagnes de vaccination et la prochaine s’annonce au tour de février 2022.

« Presque tous les 2 à 3 mois nous feront une campagne qui permettra à ceux qui ont eu la première dose d’avoir leur deuxième dose dans les délais requis et inciter de nouvelles personnes qui n’ont pas été vaccinées à s’engager pour la vaccination contre la covid », a souligné M. Ouédraogo.

« Se vacciner ne vous évite pas d’avoir la Covid, mais se vacciner vous permet de ne pas avoir les formes graves de la covid et de ne pas être hospitalisé en réanimation pour des complications », a-t-il laissé entendre.

Agence d’information du Burkina

KR/ak

 

Quitter la version mobile