Burkina : un cadre du parti au pouvoir en garde à vue pour suspicion de détournements de deniers publics

Ouagadougou, 14 janv. 2022(AIB)- Le Dr Emile Pargui Paré, cadre du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, au pouvoir) était toujours  en garde à vue dans la soirée du jeudi, pour un détournement supposé de frais de missions, a appris l’AIB vendredi.

Dr Emile Pargui Paré a été interpellé le 11 janvier 2022 par la gendarmerie nationale à la suite d’une dénonciation anonyme auprès de l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE/LP), informe vendredi le quotidien public Sidwaya.

Selon le journal, il est reproché au Directeur général des Ecoles nationales de santé publique (ENSP) d’avoir perçu de façon illégale, 700 mille FCFA de frais de mission sans avoir effectué le déplacement.

Il aurait autorisé par les mêmes occasions, les paiements de frais de missions pour des ateliers censés se tenir à Koudougou mais qui ont eu lieu à Ouagadougou.

Sidwaya précise que jusque dans la soirée du jeudi 13 janvier 2022, M. Paré, par ailleurs secrétaire à la formation politique et civique du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, au pouvoir) et son directeur financier étaient toujours placés en garde à vue.

On rappelle que hier jeudi en conseil de ministres, le Directeur général de la maitrise d’ouvrage délégué de l’aéroport de Donsin, Adama Belem, a été limogé pour des dysfonctionnements majeurs ayant eu un impact négatif sur la qualité et les délais des travaux.

Notons aussi que le président du Faso Roch Kaboré a annoncé le 25 novembre 2021, une opération mains propres.

Agence d’information du Burkina

ATA/ak

Agence d’Information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here