Site icon AIB – Agence d'Information du Burkina

Bobo-Dioulasso/Université Nazi Boni : Une marche des étudiants transformée en course-poursuite avec la Police

Burkina-Université-Protestation

Bobo-Dioulasso/Université Nazi Boni : Une marche des étudiants transformée en course-poursuite avec la Police

Bobo-Dioulasso, 14 janv. 2022 (AIB)- La coalition des associations à caractère syndical et des délégués de promotion de l’Université Nazi Boni (UNB) à Bobo-Dioulasso a organisé, jeudi, une assemblée générale qui s’est transformée en manifestation, entrainant des échauffourées entre les étudiants et la police.

Selon un responsable des étudiants qui a requis l’anonymat, l’assemblée générale avait pour but de prendre des décisions «  importantes » pour le suivi des activités estudiantines.

« Au cours de cette assemblée, la question du chevauchement des années et du décrochage des promotions, le sort des étudiants suspendus de l’UNB pour 5 ans et la question du retard du Fonds national pour l’éducation et la recherche (FONER), ainsi que toutes les nouvelles réformes entreprises sur le sujet, allaient être examinés », a-t-il a indiqué.

Pour lui, la rencontre était d’une « importance capitale », raison pour laquelle tous les moyens ont été mis en œuvre pour l’empêcher.

« Les responsables de l’université savaient que nous étions prêts à nous rassembler pour chercher des solutions et que nous allions les trouver. C’est pourquoi ils ont saboté la réunion », a-t-il soutenu.

Il a ajouté que les étudiants sont motivés et prêts pour avoir une suite favorable à leurs revendications.

« Nous sommes motivés, déterminés et nous lutterons pour un changement effectif de la situation », a-t-il assuré.

Les étudiants ayant voulu protester en organisant une manifestation spontanée, se sont heurtés à la police, entrainant ainsi des échauffourées avec les étudiants.

Au constat, certaines voies d’accès ont été barricadées par un bus de la SOTRACO, des pierres et des tables des commerçants se trouvant dans les encablures.

Des pneus ont également été incendiés sur le bitume et les éléments de la police ont recouru à des grenades lacrymogènes pour disperser les manifestants dans une course-poursuite.

Agence d’information du Burkina

SS/HB/ak

Photo d’archive pour illustration

Quitter la version mobile