Burkina-Presse-Revue

Politique et sport se partagent la Une des quotidiens

Ouagadougou, 13 janv. 2022 5AIB)- Les journaux burkinabè de ce jeudi évoquent la 33e Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui se déroule au Cameroun, sans oublier la politique nationale et internationale marquée par les récentes sanctions contre le Mali.

Le journal privé Le Quotidien revient sur les sanctions de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) prises contre le Mali, en donnant la position de l’Organisation des peuples africains, section du Burkina Faso (OPA-BF).

Selon le quotidien qui affiche l’image du président de l’OPA-BF, Me Ambroise Farama, le parti politique « appelle tous les patriotes africains à se mobiliser pour faire échec au projet d’asphyxie du Mali ».

Dans la même veine, le quotidien privé Le Pays publie une déclaration dudit parti sous le titre : « Sanctions de la CEDEAO contre le Mali : L’OPA-BF appelle à la solidarité ».

Pour sa part, le quotidien national Sidwaya, dans son ‘L’autre regard’’ affiche : « Mali : explorer la voie algérienne », faisant remarquer que  les lourdes sanctions infligées par la CEDEAO au Mali, lors de son sommet extraordinaire tenu le 9 janvier 2022, à  Accra au Ghana, continuent de faire des vagues.

« De l’approbation par certains à la condamnation par d’autres, chacun y va de son analyse », commente Sidwaya, avant de relever que « parmi les pays qui se sont exprimés sur la situation malienne, figure l’Algérie ».

De son côté, Aujourd’hui au Faso, un autre quotidien privé, laisse lire ce titre interrogatif : « L’Algérie médiateur dans le bras de fer Mali-CEDEAO-UEMOA : Une ultime chance de sauver les meubles au Mali ?»

Sous un autre registre, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, évoque la 33e  Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui se déroule au Cameroun, revenant sur le match Mali #Tunisie qui s’est joué hier mercredi au stade de Limbé.

Le journal qui aborde ce sujet sportif dans sa rubrique ‘’Regard sur l’actualité’’, rapporte que « sans qu’on ne sache en effet trop pourquoi, l’arbitre zambien Janny Sikazwé a sifflé la fin de la confrontation à la 85e minute, et c’était pour récidiver à la 89e, grignotant ainsi, une minute de temps réglementaire, sans compter les arrêts de jeu ».

C’est à juste titre que le journal mentionne comme titre : « Match Tunisie/Mali : Janny Sikazwe a-t-il sifflé la fin de sa carrière ?».

Pour leur part, Sidwaya et Le Pays s’intéressent au match qui oppose, ce soir, le Cap-Vert au Burkina Faso, titrant respectivement : « Les Etalons prêts à déjouer le pièges des Requins bleus » et « Les Etalons tiennent à redresser la barre ».

Les deux journaux font référence au premier match des Etalons perdu (1-2) contre les Lions indomptables du Cameroun, dimanche dernier, lors du match d’ouverture de la CAN 2021.

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here