Burkina-Grippe aviaire- Lutte

Burkina/Grippe aviaire : Le gouvernement invite les éleveurs à l’application de mesures de biosécurité

Ouagadougou, 13 janv. 2022 (AIB)- Le gouvernement  a invité mercredi, les éleveurs à la prudence et à l’application de la biosécurité pour éviter la contamination de leurs volailles par la grippe aviaire, confirmant l’existence de la maladie au Burkina Faso.

«Nous invitons les éleveurs à la précaution, à la prudence et à appliquer un certain nombre de mesures de biosécurité pour éviter les contaminations de leur élevage », a affirmé mercredi à Ouagadougou, à l’issue du Conseil des ministres, le ministre en charge des Ressources animales, Moussa Kaboré.

Pour M. Kaboré, les services  techniques vétérinaires de son département ont pu observer une « forte » mortalité de volaille dans des élevages dans certaines localités du pays.

A l’en croire, des  analyses ont été  effectuées au Laboratoire national de santé publique et  de celui de l’organisation mondiale de la santé  animale  et confirment les suspicions de la grippe aviaire au Burkina.

Moussa Kaboré a rassuré qu’un plan de riposte a été préparé  et présenté  à cette rencontre du Conseil des ministres en vue de limiter la propagation de la maladie.

« C’est une maladie fortement contagieuse qui crée beaucoup de dégâts.  Il n’y a pas de médicaments pour soigner la maladie et qui touche principalement les oiseaux sauvages, la volaille», a-t-il confié.

Le ministre  en charge des Ressources animales a expliqué que le gouvernement travaille avec un dispositif de surveillance depuis les premières annonces de la maladie.

Il a précisé que l’Etat va assurer le  contrôle de  tous les cas avec l’intensification des  mesures de précaution dans des foyers.

Il faut retenir qu’au mois d’août 2021, le Burkina Faso avait interdit toute importation de volaille, en provenance du Togo, du Benin et de la Côte d’Ivoire.

Une conférence de point est prévue demain vendredi sur la situation de la grippe aviaire  par les ministres  de la Santé Charlemagne Ouédraogo et des  Ressources animales Moussa Kaboré.

Agence d’information du Burkina

NO/ata 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here