Burkina-Revue-Presse

Politique, diplomatie et sport  à la Une des quotidiens burkinabè

Ouagadougou, 10 janv. 2022 (AIB)- Les parutions burkinabè de ce lundi commentent la rencontre de la CEDEAO, hier au Ghana sur la situation malienne, l’Ouverture de la 33e Coupe d’Afrique des nations (CAN) au Cameroun, sans oublier la récente Déclaration de politique générale (DGP) du Premier ministre, Lassina Zerbo.

« DPG de Lassina Zerbo : Onction parlementaire pour un PM prêt au combat », arbore à sa manchette, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, L’Observateur Paalga.

Selon lui, le chef de l’exécutif burkinabè, Lassina Zerbo  était face aux députés le vendredi 7 janvier à Ouagadougou par rapport à sa Déclaration de politique générale (DGP).

Le confrère rapporte que  M. Zerbo s’est appesanti entre autres sur le retour de la paix, de la sécurité et de la consolidation de la résilience, le retour des personnes déplacées sur leurs localités d’origine, la lutte contre la corruption et l’enrichissement illicite.

A l’en croire, le Premier ministre a obtenu à cet effet,  103 voix contre 24 abstentions pour mettre en œuvre sa politique générale, dans but de mener les grandes lignes du gouvernement.

Dans la même veine, le journal privé Le Pays fait observer que Lassina Zerbo veut procéder à un « réexamen des  priorités du Burkina Faso », avec son discours prononcé à l’Assemblée nationale.

Le quotidien national Sidwaya, pour sa part,  précise que l’ensemble des secteurs de développement tout comme les défis prioritaires ont été abordés par le chef du gouvernement burkinabè.

Quant au journal privé, L’Express du Faso, édité à Bobo Dioulasso, il s’exclame à sa première page : « Déclaration de politique générale : Lassina maintenant au boulot ».

Sous un autre chapitre, le quotidien d’Etat Sidwaya affiche à sa Une : « Sommet extraordinaire CEDEAO-UEMOA : Le Mali isolé ».

Le journal public  note que le 4e sommet extraordinaire de la Conférence des chefs d’Etats et de gouvernement de la CEDEAO sur la situation politique au Mali s’est tenue hier dimanche à Accra (Ghana).

A le (journal)  lire, cette rencontre a permis aux  chefs d’Etats de mettre sous embargo le pays de Soundjata Keïta.

De son côté, Le Pays souligne que la CEDEAO a décidé, entre autres, de geler les avoirs maliens au sein de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BECEAO), de couper les aides financières et de fermer les frontières entre le Mali et les membres de l’organisation.

Pour L’Observateur Paalga, « l’UEMOA et la CEDEAO sortent l’artillerie  lourde » au profit du Mali pour essayer de ramener la junte militaire, Assimi Goïta de respecter la Constitution.

Les journaux se sont intéressés à l’ouverture de la CAN 2021, hier dimanche,  au Cameroun.

Le même journal rèvele que les Etalons ont trébuché d’entrée, face aux Lions Indomptables du Cameroun (2-1)  et qu’ils doivent « se remettre vite en selle » pour la poursuite de la compétition.

De l’avis du quotidien privé Le Pays, les Etalons ont été battus en match d’ouverture  mais ils n’ont  pas été ridicules pendant leur jeu.

Le quotidien national Sidwaya, mentionne que  l’équipe nationale a été privée    de quelques joueurs et de son coach, Kamou Malo, lors de sa confrontation  avec le pays organisateur le Cameroun  pour raison de Covid-19.

D’après le journal de tous les Burkinabè, cette situation pourrait jouer sur le morale de la troupe.

Et  au quotidien privé,  L’Express du Faso de laisser voir à sa première page : « Ouverture Can 2021 : Le Burkina s’incline 1-2 face au Cameroun ».

Agence d’information du Burkina

NO/ak

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here