Burkina-Finance-Digitalisation

Burkina/Accès des populations aux services financiers : La digitalisation préconisée

Ouagadougou, 08 déc. 2021(AIB)-Face aux problèmes sécuritaires et sanitaires, le secrétariat permanent pour la promotion de l’inclusion financière a préconisé mercredi, la promotion de la finance digitale pour permettre aux populations d’accéder aux services financiers.                                                      

« Face à toutes ces crises (sécuritaire et sanitaire), les acteurs de l’inclusion financière ont unanimement reconnu qu’il faut mettre l’accent sur la numérisation, la digitalisation de la monnaie afin de juguler tout ce qu’il y a comme problème lié à la covid-19 et à l’insécurité » a affirmé Lin Hien.

Le secrétaire permanent pour la promotion de l’inclusion financière Hien s’exprimait mercredi au cours d’un atelier consacré à la finance digitale qui s’est tenu sous le thème, « les facteurs clés et les défis de la digitalisation pour une inclusion financière réussie à l’ère de la covid-19 ».

Selon lui, l’offre des services financiers numériques constitue  une solution idéale pour renforcer la résilience de la population en ne laissant personne de côté.

Malheureusement, a-t-il poursuivi, « force est de constater que malgré les progrès et les efforts consentis par les acteurs (…), la digitalisation des services financiers de bases tarde à prendre corps réduisant ainsi leur accès aux populations ».

M. Hien a donc invité les acteurs à prendre des engagements fermes pour la promotion de l’inclusion financière en général et de la finance digitale en particulier au Burkina Faso.

Le secrétaire permanent a rappelé que le dernier cadre national de concertation des acteurs de l’inclusion financière s’est achevé le 19 novembre dernier. Il a porté sur l’importance de l’innovation de l’inclusion financière des populations.

Au cours de ce cadre, les acteurs à l’unanimité, ont reconnu « le développement des solutions financières numériques comme un moyen privilégié d’élargissement de l’accès des services financiers aux populations », a souligné M. Hien.

Le représentant-pays du Fonds d’équipement des Nations unies (UNCDF), Jeannine Ouattara, a invité les acteurs, à travailler pour lever les limites d’expansion digitales et de favoriser l’accès aux plateformes numériques.

Elle a aussi remercié tous les acteurs « intervenant dans le secteur et qui ne cessent d’apporter leurs contributions à la promotion de l’inclusion financière afin d’assurer l’utilisation effective des services économique et financière aux populations du Burkina Faso ».

Agence d’Information du Burkina

OSY/ wis

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here