BURKINA-ACCORDS-RELECTURE

Blocus du convoi militaire français: Ousseni Tamboura planche pour une relecture des accords entre le Burkina et la France (Actualisée)

Ouagadougou, 5 déc. 2021(AIB)- Le porte-parole du gouvernement burkinabè Ousseni Tamboura a estimé dimanche, que la crise née du passage du convoi militaire français au Burkina Faso, devrait donner l’occasion de revisiter les accords de partenariat pour des résultats immédiats contre le terrorisme, sans quoi le sentiment anti-français risque de demeurer ou de grandir.

« Le problème rencontré par ce convoi devrait nous donner l’opportunité d’interroger, véritablement, la coopération entre la France et le Burkina Faso plutôt que de considérer que c’est une manipulation des réseaux sociaux », a déclaré dimanche le ministre burkinabè de la Communication Ousseni Tamboura sur le plateau de la télévision privée Omega TV.

En mi-novembre, un important convoi militaire français ayant quitté la Côte d’Ivoire pour Gao au Mali, via le Niger, a été bloqué à plusieurs reprises en territoire burkinabè par de nombreux manifestants qui accusent la France de faire le jeu des groupes armés terroristes.

Sur France 24, le porte-parole de l’armée française le Colonel Pascal Lanni avait fait cas d’une manipulation sur les réseaux sociaux, orchestrée par des anti-français.

Pour le ministre Tamboura, « les populations sont souvent dans une certaine légitimité pour s’interroger sur l’utilité de cette coopération ».

« Les deux partenaires auraient intérêt à revisiter ces accords de coopération, à revisiter les stratégies qui permettent d’avoir des résultats immédiats dans la lutte contre le terrorisme », a ajouté le porte-parole du gouvernement.

De son avis, « si le terrorisme continue de donner des coups à nos États et à nos Forces de défense et de sécurité et donner l’impression que nos armées sont sous équipées ou sous capacités, naturellement, le sentiment anti-français va demeurer sinon va grandir ».

Agence d’information du Burkina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here